Skip to main content.
April 19th, 2006

Entre Mahomet et Jésus

[encadré p.143]
Image Hosted by ImageShack.us

« Heureux les miséricordieux, car il leur sera fait miséricorde […] Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense allez-vous en avoir? Les collecteurs d’impôts n’en font-ils pas autant ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? »

Jésus, Évangile selon Matthieu, 5:7 & 5:46-47

« Mahomet est le prophète d’Allah. Ses compagnons sont violents envers les impies, mais bons et compatissants entre eux »

Coran 48:29

Posted by ajm in Ch. 11 - Croisades: mythe et réalité, Enc. Entre Mahomet et Jésus

4 Comments »

This entry was posted on Wednesday, April 19th, 2006 at 10:00 am and is filed under Ch. 11 - Croisades: mythe et réalité, Enc. Entre Mahomet et Jésus. You can follow any responses to this entry through the comments RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

4 Responses to “Entre Mahomet et Jésus”

  1. ait belabes says:

    Dieu ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables. (Coran, 60:8)

    AJM: Mais il a lui-même abattu des prisonniers, institué la mise en esclavage de toutes les femmes des communautés ennemies, dont l’écrasante majorité n’avait chassé un Musulman d’où que ce soit. Et ses actes font loi plus que ses paroles lorsqu’ils viennent ensuite, ce qui est le cas.

    Le prophète Mohammed interdisait aux soldats de tuer des femmes et des enfants,1 et il leur conseillait: {… Ne trahissez pas, ne soyez pas excessifs, ne tuez pas un nouveau-né.}2 Et il a aussi dit: {Quiconque a tué une personne qui avait fait un pacte (de non-agression) avec les musulmans ne sentira pas l’odeur du Paradis, même si son parfum peut être senti à une distance équivalant à quarante ans.}3

    AJM: Mais il a lui-même, dans ses campagnes, tué des femmes et des enfants.

    Le prophète Mohammed a aussi interdit de punir les gens par le feu.4

    AJM: Mais il a lui-même fait brûler des arbres et torturer par le feu.

    Une fois, il a classé le meurtre comme deuxième péché majeur5, et il a même averti les gens que: {Les premiers cas à être jugés entre les gens au Jour du Jugement seront les cas d’effusions de sang.6}7

    AJM: Mais il a à d’innombrables reprises couvert la non-croyance de malédictions.

    Les musulmans sont même encouragés à être bons envers les animaux et il leur est interdit de leur faire du mal. Une fois, le prophète Mohammed a raconté: {Une femme a été punie pour avoir emprisonné un chat jusqu’à ce qu’il meure. À cause de cela, elle a été condamnée à l’Enfer. Elle l’avait emprisonné sans lui donner à manger ni à boire, et sans le libérer pour qu’il puisse manger les insectes de la terre.}8

    AJM: Mais il a promis un châtiment terrible dans ce monde et l’enfer éternel, sans aucune aide, aux incroyants.

    Il a aussi raconté qu’un homme ayant donné à boire à un chien assoiffé, Dieu lui pardonna ses péchés pour cette action. On demanda au prophète : “Ô messager de Dieu, sommes-nous récompensés pour le bien que nous faisons aux animaux?” Il répondit: {Pour toute créature vivante, il y a une récompense à qui leur fait du bien.}9

    Par ailleurs, lorsque les musulmans tuent un animal pour se nourrir, ils doivent le faire de la façon qui cause le moins de frayeur et de douleur possible. Le prophète Mohammed a dit: {Lorsque vous égorgez un animal, faites-le de la meilleure façon. Vous devez bien aiguiser votre couteau afin de faire souffrir l’animal le moins possible.}10

    AJM: Mais il ne savait pas de quoi il parlait. Cette mort est atroce, comparable à une noyade (respirer son propre sang) et à cause de ce genre de conseil, des millions d’animaux souffrent inutilement chaque année. La religion musulmane est en elle-même une insulte aux droits des animaux.

    À la lumière de ces textes et d’autres textes islamiques, le fait de provoquer la terreur dans les coeurs de civils sans défense, la destruction massive d’édifices et de propriétés, le bombardement et la mutilation d’hommes, de femmes et d’enfants innocents sont tous des actes interdits et détestables aux yeux de l’islam et des musulmans. Les musulmans pratiquent une religion basée sur la paix, la miséricorde et le pardon, et la vaste majorité d’entre eux n’ont rien à voir avec les violents événements que certains associent aux musulmans. Si un musulman commettait un acte de terrorisme, il serait coupable d’avoir violé les lois de l’islam.

    AJM: En vérité, ce sont de purs mensonges.

    Sourate 109 : Les infidèles

    1. Dis : “ش vous les infidèles !
    2. Je n’adore pas ce que vous adorez.
    3. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
    4. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.
    5. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
    6. A vous votre religion, et à moi ma religion”.

    AJM: Voilà bien la démonstration du fossé infranchissable entre ceux qui acceptent son message et lui (à l’époque où il est censé avoir prononcé ces versets, il n’existait qu’une poignée de Musulmans).

    du coran

    Dieu ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables. (Coran, 60:8)

    AJM: Répétition. Pour savoir comment les Musulmans parlent de ces choses entre eux, il faut se pencher sur les délibérations de leurs juristes: http://ajm.ch/wordpress/?p=41

  2. goul says:

    Oui on trouve tout est son contraire dans le Coran et l’on se sert selon les circonstances… tout dépend si les musulmans sont minoritaires ou majoritaires..

    9/[29] Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.

    5/[33] La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

    4/[89] Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,

    47 [4] Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.

    5/[51] Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

    2[193] Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

    9[123] Ô vous qui croyez! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.

    8/65 Ô Prophète, incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

    8/67 Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d’avoir prévalu (mis les mécréants hors de combat) sur la terre. Vous voulez les biens d’ici-bas, tandis qu’Allah veut l’au-delà. Allah est Puissant et Sage.

    2/216 Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

  3. Benefactor says:

    Dans notre pays la France, il appartient au juge de concilier liberté d’expression et liberté religieuse.
    Ceci est normal dans notre république; encore faut-il se mettre d’accord sur les critères à utiliser pour pouvoir juger en connaissance de cause.

    Or, juger des faits qu’un français lambda juge indécents, cruels, mauvais, au nom de notre conception de la morale, faits qui sont condamnables par les lois de notre justice, qui vont à l’encontre des Droits de l’Homme, mais faits qui sont recommandés “par Dieu ou Allah” dans les versets d’un livre religieux, cela pose un sérieux problème.
    Prenons comme exemple l’Islam, le Coran et les hadith (dires et comportements de Mahomet relatés par ses compagnons) :

    Les politiciens français se désintéressent des religions puisque nos gouvernements sont laïcs et que, de ce fait, la religion n’est jamais abordée dans ses détails. Aussi les politiciens, lorsqu’ils sont confrontés à des revendications islamiques, ne voient en eux que des possesseurs de cartes d’électeur, donc des personnes à amadouer et à ne pas contrarier afin d’obtenir leurs votes.
    C’est de la vue à court terme de la part de ces politiciens, qui se désintéressent et ignorent les conséquences futures de leurs actes.

    En d’autres mots, ces politiciens savent-ils ce qu’est exactement l’islam ?
    Or ce sont ses propres écrits qui peuvent nous permettre de nous faire une opinion objective sur ce qu’est l’Islam.

    => Dans cet exercice, la traduction des versets du Coran est de Régis Blachère, professeur à l’Université de la Sorbonne à Paris.
    Ceci afin d’éviter des traductions édulcorées actuelles, faites par des musulmans essayant de faire passer l’islam pour une religion de paix, de bonté, d’amour du prochain.
    S = sourate v = verset xxx/yyy xxx = Edition Flügel yyy = Edition du Caire

    « L’islam, sous ses formes révolutionnaires aussi bien que conservatrices ou fondamentalistes, prétend fonder le droit sur la révélation et les exigences sociales et morales du Coran -puis des hadith qui le complètent.»
    (Hadith = paroles ou comportements de Mahomet rapportés par ses compagnons. Les hadith sont un complément des versets coraniques.)
    « L’islam est non pas une religion au sens restrictif où l’entend l’Occident, mais une communauté, une allégeance et un mode de vie (trois suspensions). L’islam est politique ou n’est rien. Car dans l’islam, la religion n’est pas, comme dans le christianisme, un secteur où une province de la vie réglementant certains domaines tandis que d’autres échappent à son entreprise ; la religion islamique intéresse la vie tout entière – exerçant une juridiction non point limité mais globale.»
    Bernard Lewis, le retour de l’islam, 1985

    Les deux références sacrées des islamiques sont le Coran et les hadith.
    Qualifier l’islam de “religion” semble être une erreur de jugement car l’islam est plus qu’une religion puisque c’est un mode unique de vie et de pensée régissant tout, jusque dans des détails parfois étonnants pour un occidental. 1 exemple :
    Hadith : récit de Abu Qatada, Bukhari LXIX 534 : “ Le Prophète a dit : – […] Quand vous urinez, ne touchez pas votre pénis avec la main droite. Et quand vous vous lavez après la défécation, n’utilisez pas la main droite. ”

    « Par essence, dans l’Islam la séparation du temporel et du spirituel n’est donc pas concevable, ce qui entraîne de grosses difficultés d’adaptation dans les démocraties laïques.

    « D’autre part, on peut dire qu’il y a deux islam dès le départ, celui de Médine et celui de la Mecque. Le Coran lui-même reflète cette dualité.
    Entre le message reçu à la Mecque, moral, miséricordieux, oecuménique et celui révélé ensuite à Médine, guerrier et vengeur, voire obscurantiste, la différence est radicale.
    De là vient la théorie des deux Coran ou des deux islam, qui incite les musulmans opposés au fanatisme et à la violence à se réclamer de l’islam de la Mecque afin de promouvoir un islam tolérant et spiritualiste, mais au risque d’être frappé d’accusation de déviation ou d’innovation (bid’a), péché capital dans l’islam orthodoxe. » Exemple :

    Avant :
    Sourate 2 verset 59/62 « Ceux qui croient (les Musulmans), ceux qui pratiquent le Judaïsme, les Sabéens et les Chrétiens – ceux qui croient en Allah et au Dernier jour et accomplissent oeuvre pie – ont leur rétribution auprès de leur Seigneur. Sur eux nulle crainte et ils ne seront point attristés.»
    Après :
    Sourate 9 verset 30 « Les Juifs ont dit : « Ozaïr est fils d’Allah.» Les Chrétiens ont dit : « Le Messie est le fils d’Allah.» Tel est ce qu’ils disent, de leur bouche. Ils imitent le dire de ceux qui furent infidèles antérieurement. Qu’Allah les tue ! Combien ils s’écartent [de la Vérité] !
    ( La plupart des sites musulmans traduisent par “Qu’Allah les anéantisse”, ce qui revient au même.)
     
    « Enfin, la force de la tradition. Les premiers siècles de l’islam ont été caractérisés par une créativité intellectuelle intense permise par l’utilisation de la raison humaine dans l’effort d’interprétation des textes sacrés. Mais des IXe et Xe siècle, les autorités musulmanes en place, les abbassides, ont décrété que l’interprétation des textes sacrés était épuisée c’est dans ce contexte de fixation définitive du dogme qu’a été instaurée la science des versets abrogés et abrogeant, arrêtant définitivement les hadiths authentiques, et que rétablit la suprématie de l’intuition sur le raisonnement humain.»

    « Quant à la philosophie grecque, les grands savants musulmans orthodoxes El-ashari et Ghazali ont décidé qu’elles n’avaient nulle utilité pour la compréhension de l’islam.»

    « C’est ainsi que le concept de ” falsafa “, c’est-à-dire la faculté de raisonner en dehors du dogme et sans s’y opposer — celle-là même qui a permis l’essor intellectuel de l’Occident à partir du XIIe siècle — a été mis sous le boisseau et que les plus grands penseurs musulmans comme Avicenne ou Averroès ont été embêtés ou embastillés à cause des diktats des savants docteurs de la foi.»
    « En terre d’islam même, un certain nombre de musulmans ont dénoncé ces atteintes à la liberté de conscience et prôné la séparation de la mosquée de l’État.»
    (Avec libres emprunts à A. del Valle.)

    Droits de l’Homme :
    La Déclaration du Caire sur les Droits de l’Homme en islam, qui elle seule est adaptée aux préceptes coraniques, est à des années lumières de la Déclaration des Droits de l’Homme, parce que l’islam est contre l’égalité. Le droit musulman est profondément inégalitaire.
    Le musulman est automatiquement placé au-dessus du non-musulman, le croyant au-dessus de l’athée, l’homme au-dessus de la femme, l’homme libre au-dessus de l’esclave.
    Un exemple :
    s33 v60à62 : « Certes, si les Hypocrites, ceux au coeur de qui est un mal et ceux qui tremblent ne cessent point, à Médine, Nous te mettrons certes en campagne contre eux [Prophète ! ] Ensuite, ils n’y resteront tes voisins que peu [de temps]. Maudits, quelque part qu’ils soient acculés, ils seront pris et tués sans pitié, selon la coutume d’Allah à l’égard de ceux qui furent antérieurement. Or, tu trouveras la coutume d’Allah non modifiable.»
    ( Ainsi la coutume non modifiable d’Allah le Bienfaiteur miséricordieux est de tuer sans pitié ? )

    Crédo de l’Islam :
    Allah a envoyé Moïse sur terre pour fonder le Judaïsme. Mais celui-ci s’avérant imparfait, Allah a envoyé Jésus pour prêcher une amélioration du judaïsme.
    Cette amélioration s’avérant encore imparfaite, Allah, par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, a inspiré pendant 22 ans à Mahomet l’analphabète une splendeur absolument parfaite et unique, le Coran.
    De ce fait, toute autre littérature devient inutile puisque, selon l’islam, le Coran est sensé contenir tout ce qu’un humain doit savoir et faire.

    s29 v24/23 « Allah a fait descendre le plus beau des discours en une Ecriture, en ses parties, semblable à des Répétées (dont certains versets se ressemblent et se répètent), par laquelle se hérisse l’épiderme de ceux qui redoutent leur Seigneur (à l’entendre), [par laquelle] ensuite leur épiderme et leur coeur se font tendres envers l’Edification d’Allah. C’est la Direction par laquelle Allah dirige qui Il veut. [Mais] quiconque est égaré par Allah ne saurait avoir de Directeur.»

    Les études historiques sont bannies, partant du principe que les Docteurs de la Loi musulmans ont déjà effectué ces recherches et que tout ce qui concerne la vie de Mahomet a été découvert, donc se trouve désormais connu.
    Le résultat de leurs études peut être résumé en une seule phrase :
    « Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son Prophète.»

    En conséquence, Allah est supposé être parfait et Mahomet son prophète est lui aussi supposé être parfait.
    Ceci ayant pour but d’hypnotiser et fanatiser les masses afin de mieux les contrôler, de les empêcher d’analyser, de raisonner et de réfléchir.
    D’où l’impossibilité de se livrer à des recherches historiques indépendantes.
    Tout les documents ainsi créés par les religieux ont pour conséquence une apologie impressionnante de ferveur fanatique concernant Allah et surtout Mahomet.
    Lorsque des recherches historiques impartiales sont effectuées par des non musulmans, les résultats sont niés et combattus par les musulmans comme étant des tentatives pour dévaloriser l’islam.

    L’Islam classe les humains en trois catégories :
    1) La “Oumma” constituée théoriquement par tous les musulmans, sans distinction de race, de nationalité.
    Les musulmans sont les élus d’Allah et, de ce fait, se croient supérieurs aux autres humains.

    2) Les Juifs et les Chrétiens, “les Gens du Livre” (la Bible), qui vivent en terre islamique et qui ont un statut inférieur, la dhimmitude, genre de serfs des musulmans qui doivent payer une taxe (la jizya) pour être “protégés” (racket).

    3) Les Infidèles, les Mécréants, c’est-à-dire tout le reste de l’humanité, les Athées, les Bouddhistes, les Hindouistes, les Taoïstes, les Chamanistes, les Juifs et les Chrétiens qui n’ont pas le statut “protecteur” de dhimmi, etc… qui sont considérés comme du bétail.

    s2 v166/171 « Ceux qui sont infidèles sont à l’image [du bétail contre] lequel on hurle et qui entend seulement cri et invective [confus] : sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.»

    L’islam classe le monde en deux parties :
    Fait essentiel : la volonté constante d’expansion de l’Islam – pour qui le monde est divisé en deux parties : une « Maison de l’Islam » (Dar-el-islam) et une « Maison de la guerre » (Dar-el-harb).

    Les Maisons de l’Islam sont tous les pays où l’islam est majoritaire. La charia dictatoriale est instaurée de force et l’opposition est interdite.

    Les Maisons de la Guerre sont tous les pays dans lesquels vivent des musulmans, minoritaires en nombre, et qui agissent par tous les moyens légaux et illégaux pour faire triompher indirectement l’islam.

    De nombreux pays sont actuellement des “Maisons de la Guerre”, dont l’Europe, dont la France.

    Dans les pays ou les musulmans sont minoritaires, l’islam autorise “la taquia” (ou takiyya), un comportement qui permet aux musulmans d’œuvrer en cachette à l’instauration de l’islam par les moyens du mensonge, de la ruse, de la peur (attentats aveugles).
    C’est ainsi que les versets bénéfiques de la Mecque sont utilisés pour rassurer les autorités du pays alors que les versets de Médine guerriers, belliqueux et qui abrogent les précédents, sont soigneusement tus sauf pour conditionner les combattants d’Allah, ( les moujahidines) à commettre des attentats au nom de l’islam, attentats qui leur vaudront le curieux paradis d’Allah.

    Un imam des environs de Lyon a calculé que dans 50 ans l’Islam sera la première religion de France, ce qui permettra d’instaurer dans notre pays la “charia” en remplacement de toutes les lois de la République Française, puisque “les lois d’Allah sont supérieures aux lois de la République”.

    Essai de compréhension concernant Jésus et Mahomet :

    L’astrologie des ères, basée sur le phénomène astronomique de précession des équinoxes, indique que l’humanité est à la fin de l’ère des Poissons et que nous entrons dans l’ère du Verseau.
    En ésotérisme, il est enseigné qu’au début de chaque ère, un messie du monde du divin s’incarne pour enseigner les valeurs de l’ère nouvelle.

    Au début de l’ère des Poissons, ce fut la mission du Christ Jésus.
    Et Jésus indiqua que, jusqu’à son retour sur terre, il n’y aurait que de faux prophètes.
    Matthieu 7/5 – Matthieu 24/1à31 – 2Pierrre 2/1 – Marc 13/22à23 – II Tessaloniciens 2/1à4 – II Tessaloniciens 2/7à12 – Galates 1/6à9.

    Mahomet serait donc un faux prophète.

    A noter que même les musulmans attendent le retour de Jésus et non pas celui de Mahomet.
    “ L’apôtre d’Allah a dit : – Par celui qui tient mon âme entre ses mains, le fils de Marie (Jésus) descendra bientôt parmi vous (les musulmans) comme un chef juste et il brisera la croix, tuera le cochon et abolira la jizya. ”
    (récit d’Abu Huraira, Bukhari XXXIV 425)
    A rapprocher de l’Apocalypse de Saint Jean, le retour du Christ Jésus en gloire et triomphant de Satan (les forces du mal sur cette terre.)
    Ainsi ce n’est pas Mahomet qui reviendra !
     
    L’Apocalypse de Saint Jean indiquerait les conditions du retour de Jésus, lequel aura pour but de faire table rase des croyances et habitudes actuelles dans notre monde, afin d’enseigner les valeurs nouvelles de l’ère du Verseau qui arrive.
    L’ère des Poissons a été l’ère de la Foi et de la Croyance, en contraste à la future ère de Raison et de Compréhension du Verseau.

    Nietzsche : « Quand on a la foi on peut se passer de la Vérité.»

    L’ère du Verseau qui arrive ( symbolisme = un ange versant les flots de la connaissance ) verra de plus en plus se développer des valeurs d’altruisme, de coopération, de bienfaisance, de connaissances, et non plus de croyances comme dans l’ère des Poissons.)

    Pour résumer : Jésus est un messie (et non pas un prophète), c’est-à-dire une entité appartenant au monde du divin (êtres pourvus d’un niveau d’intelligence et surtout de conscience de beaucoup supérieurs à ceux des humains. Ils vivent sur des plans élevés de vibrations, plans non matériels et ils n’éprouvent plus le besoin de se réincarner pour progresser vers la Conscience Divine.)
    Ce messie Jésus n’a fait qu’enseigner Le Bien. Il n’a jamais tué, jamais volé, jamais violé, jamais menti, etc…

    L’ange Gabriel annonçant à Marie qu’elle va enfanter Jésus n’est relaté que dans Matthieu et Luc. Marc et Jean n’en parlent pas.
    Un ange étant un messager de Dieu, encore faut-il comprendre ce qu’est un ange et ce qu’est Dieu.
    Un ange est une entité spirituelle du monde du divin, donc possédant des capacités qui sont inconnues de l’espèce humaine

    Quelle est cette entité appelée Dieu et qui envoie des messagers sur cette terre ?
    Partons du principe qu’il ne s’agit pas d’une entité séparée des humains et habitant un beau petit nuage blanc, mais un être universel dont le corps physique serait l’univers et dont l’intelligence et la conscience seraient réparties dans la somme des intelligences et des consciences de tous les êtres vivants dans l’univers. Ceci étant la conséquence du big bang.
    Dieu rechercherait à se reconstituer en une seule entité comme avant le big bang par l’intermédiaire de la vie, quelle qu’elle soit.
    D’où la recommandation : « Tu ne tueras point.»
    Ceci ne peut se faire que par des épreuves à subir sur cette terre ou sur d’autres planètes, épreuves ayant pour but d’augmenter le niveau de conscience des individus.

    Confucius : « La Conscience est la lumière qui permet à l’Intelligence de distinguer le bien du mal.»

    D’où la grande importance pour les humains de pouvoir utiliser leur libre arbitre afin de réfléchir, de raisonner et analyser, au lieu de voir celui-ci paralysé par les dogmes intangibles d’une religion.

    Maintenant que peut-on dire concernant Mahomet ?
    Il est considéré par les musulmans comme un prophète. Qu’est-ce qu’un prophète ?
    C’est un individu “qui entend des voix”, qui déclare sans preuves “être missionné par Dieu”, qui déclare sans preuves “imposer la volonté de Dieu aux humains”, etc…
    L’intelligence et la conscience d’un prophète n’est pas supérieure à celle des autres humains, exemple : Mahomet était analphabète.

    Il est extrêmement difficile de faire la différence entre un prophète inspiré et un gourou de secte.
    De nos jours existent des “prophètes” qui ont pignon sur rue, comme par exemple Rael “missionné par les extra-terrestres”, le révérend Moon qui se dit la réincarnation de Jésus, dernièrement Gilbert Bourdin “le messie cosmo-planétaire” de Castellane qui se vantait d’avoir à lui tout seul sauvé notre humanité en anéantissant plusieurs fois des hordes d’extra-terrestres qui voulaient conquérir notre terre, Ron Hubbard le fondateur de l’Eglise de Scientologie, etc…
    Les asiles d’aliénés sont remplis de prophètes.

    Selon le Coran, Gabriel aurait enseigné le Coran pendant 22 ans à Mahomet l’analphabète, au nom d’ “Allah”, les lois à observer et à imposer par tous les moyens, à toute personne non musulmane, quelle que soit sa race, sa nationalité, sa langue, en bref au monde entier.

    Au début, lorsque Mahomet était en position de faiblesse, il prêcha des versets de bonté, de pardon, similaires à ceux de la Bible Nouveau Testament. Ce sont les versets de La Mecque.
    Mais lorsqu’il se senti fort militairement, “Allah”, ou plutôt Mahomet, abrogea ces versets en les remplaçants par ceux prônant l’intolérance, le massacre des non-musulmans, la conquête militaire.
    Ce sont les versets de Médine, abrogeant les premiers.
    Exemples :

    Avant :
    s7 v198/199 « Pratique le pardon ! Ordonne le Bien (‘urf) ! Ecarte-toi des Sans-Loi ! »
    Après :
    s9 v5 « Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les Infidèles quelque part que vous les trouviez. Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S’ils reviennent de leur erreur, s’ils font la Prière et donnent l’Aumone (zakât), laissez-leur le champ libre. Allah est absoluteur et miséricordieux.»

    Allah justifie l’abrogation des versets de la Mecque :
    s16 v 103/101à104/102 « Quand Nous (Allah) substituons une aya (un verset quelconque) à une aya (un autre verset) -Allah sait très bien ce qu’il fait descendre-, [les Infidèles] disent : “Tu n’est qu’un faussaire ! ” Mais la plupart ne savent point. Réponds-leur : “L’Esprit Saint a fait descendre de ton Seigneur, [cette révélation] avec la Vérité, comme Direction et Annonce pour les Musulmans, afin de confirmer ceux qui croient.”»
    Si c’est Allah qui parle, alors il est capable de se tromper ?

    Deux hypothèses :
    1) Mahomet “entend des voix” donc se croit “missionné” par le Dieu qu’il imagine dans sa tête. Il devient un gourou de secte et s’inspire des religions qui l’entourent (judaïsme et christianisme), étant en contact avec ses représentants et disciples.
    Au départ, les versets dictés par Mahomet sont bienveillants, miséricordieux, prônant le Bien, car étant copiés sur les dix commandements de Moïse et le christianisme du Nouveau Testament. (Versets de la Mecque.)
    Puis, son influence et sa force militaire augmentant, il utilise la guerre pour étendre son influence. Il devient ainsi un chef politique et un chef de guerre qui impose par la force, la “religion” qu’il imagine.
    Mahomet n’est pas un religieux mais un despote, un dictateur.
    Il abroge les versets de bienveillance du début et les remplace par les versets de Médine, guerriers, vengeurs, cruels.
    Je ne sais plus qui a écrit “Une religion est une secte qui a réussi”.

    2) Mahomet aurait été utilisé par un groupe d’intellectuels désirant civiliser les us et coutumes de cette époque et de ce lieu géographique, en s’inspirant de ce qui existait déjà dans les pays alentours, c’est à dire le judaïsme et le christianisme..
    Ce groupe enseigne à Mahomet les versets bienfaisants mecquois, inspirés du christianisme.
    Et toutes les sourates du Coran (sauf la 9) commencent par “Au nom d’Allah le bienfaiteur miséricordieux (qui pardonne) ”

    Sa renommée grandissant, Mahomet se serait débarrassé d’eux afin de prendre le pouvoir pour lui seul, et instaurer cette nouvelle idéologie en fonction de ses idées personnelles.
    En conséquence, les versets de la Mecque, versets bienfaisants du début, inspirés par ce groupe d’intellectuels, sont abrogés par Mahomet qui les remplacent par des versets malfaisants, prônant la haine, la guerre, la vengeance, la cruauté, ceux-ci correspondant exactement au tempérament de Mahomet !
    Ce sont les versets de Médine, guerriers et vengeurs, voire obscurantistes.

    s33 v60à62 « Certes, si les Hypocrites, ceux au coeur de qui est un mal et ceux qui tremblent ne cessent point, à Médine, Nous te mettrons certes en campagne contre eux [Prophète ! ] Ensuite, ils n’y resteront tes voisins que peu [de temps]. Maudits, quelque part qu’ils soient acculés, ils seront pris et tués sans pitié, selon la coutume d’Allah à l’égard de ceux qui furent antérieurement. Or, tu trouveras la coutume d’Allah non modifiable.»
    Ainsi la coutume non modifiable d’Allah le Bienfaiteur miséricordieux est de tuer sans pitié ?

    Et c’est ainsi qu’apparaissent dans le Coran tout ces versets indignes d’un Allah Bienfaiteur et miséricordieux !
    Ce qui fait dire aux exégètes qu’il existe deux Corans.

    Ces nombreux versets contradictoires ont tendance à démontrer que le Coran est d’origine humaine, on peut même dire inventés par Mahomet.
    Il ne peut pas être d’origine divine, puisque Allah étant supposé être bienfaiteur et miséricordieux, omniscient, donc ne pouvant pas se tromper, il ne peut donc pas prêcher LE MAL !

    Dans les deux cas, on peut comprendre que le Coran n’est qu’une pâle copie de la Bible. En effet, dans le Coran on trouve des versets qui sont en accord avec la Bible mais d’autres versets en désaccord car mal compris par Mahomet l’analphabète.

    L’islam, issu du Coran, est la religion la plus récente. Or elle est une régression vers le mal si on la compare aux enseignements de Jésus.
    En résumé, l’islam ne prône pas le salut de l’âme mais la conquête et l’asservissement de la planète par tous les moyens.

    Lorsqu’on étudie à froid le Coran on s’aperçoit que c’est un formidable outil d’asservissement et de conditionnement de la pensée humaine.
    Et les musulmans qui commettent des attentats ne font que suivre scrupuleusement les recommandations contenues dans le Coran et concernant le sort à réserver à tous les non-musulmans (esclavage ou assassinat.)

    Prendre comme référence Mahomet ( “le beau modèle” pour les musulmans) c’est prendre comme référence la violence, les meurtres, les pillages (razzias), l’esclavage, le viol (le mariage jouissif), la pédophilie (Aisha mariée à 6 ans et déflorée à 9 ans alors que Mahomet avait dépassé la cinquantaine), la ruse (takia), les guerres de conquêtes (jihad), le racket (jizya), la polygamie, le paradis matériel hédonique et sexuel, la lapidation, les punitions par mutilation du corps, etc…
    Bref c’est faire fi de la morale et encenser la barbarie.
    Il n’y a donc absolument aucune spiritualité chez Mahomet.

    Allah / Mahomet est un narcissique :
    s51 v56 « Je (Allah) n’ai créé les Démons et les Hommes que pour qu’ils M’adorent.»

    Mahomet désirant être le seul et le principal interlocuteur entre “Allah” et les humains vivant dans ce lieu géographique et à cette époque, se devait d’abaisser tout ce qui aurait pu lui faire de l’ombre, réfuter par avance les arguments de ses opposants.
    Il lui fallait donc ramener Jésus au rang de simple “prophète” et déclarer que la Bible, Ancien et Nouveau Testament, n’est pas toujours véridique aux yeux d’Allah.
    De plus il déclare que Jésus n’est pas le fils de Dieu, donc qu’il n’est pas un Messie mais seulement un simple prophète.
    s43 v59 : « [Jésus] n’est qu’un serviteur auquel Nous (Allah) avons accordé Notre faveur et que Nous avons proposé en exemple aux Fils d’Israël.»
     

    Le mythe de l’ange Gabriel enseignant Mahomet ne serait ainsi qu’une tentative de justification par Mahomet de sa légitimité.
    s2 v91/97 : « Dis-[leur], : “Celui qui est ennemi de Gabriel [est infidèle] car celui-ci, avec la permission d’Allah, a fait descendre [la Révélation] sur ton coeur, [Prophète ! ] pour déclarer véridiques les messages antérieurs, comme Direction et Annonce pour les Croyants.” »
     Il l’aurait inventé en s’inspirant du récit de l’ange Gabriel à Marie, tirée de la Bible Nouveau Testament, en croyant que les voix qu’il entend dans sa tête proviennent du même ange qui s’est adressé à Marie, mère de Jésus.
    Ceci ayant pour but de le mettre au moins au même niveau que Jésus.

    Mahomet, voulant égaler et même dépasser Jésus en renommée, ne permet pas que Jésus soit mort crucifié comme un vaincu, ce qui est dégradant à ses yeux. Il fait donc mourir à sa place “un sosie”.
    Sosie fourni par les Juifs ? Par les Romains ? Par Allah ?
    Quant au vrai Jésus, Allah l’aurait élevé vers lui. où et comment ?

    S3 v48/55 : « [Rappelle] quand Allah dit : “O Jésus ! Je vais te rappeler (tawaffä) [à Moi], t’élever vers Moi, te purifier [de la souillure] de ceux qui sont incrédules, et, jusqu’au Jour de la Résurrection, mettre ceux qui t’on suivi au-dessus de ceux qui ont été incrédules. Ensuite, vers Moi, sera votre retour et Je déciderai, entre vous [tous], sur ce sur quoi vous vous opposiez.”»

    S4 v155/156à156/158 : « [Nous les avons maudits] à cause de leur incrédulité, pour avoir dit, contre Marie, une immense infamie (buhtân), pour avoir dit : Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, l’Apôtre d’Allah ! ” alors qu’ils ne l’ont ni tué ni crucifié”, mais que son sosie a été substitué à leurs yeux. En vérité, ceux qui s’opposent à l’égard de [Jésus], sont certes dans un doute à son endroit. Ils n’ont nulle connaissance de [Jésus] ; ils ne suivent que conjecture et n’ont pas tué Jésus en certitude. Tout au contraire, Allah l’a élevé vers Lui. Allah est puissant et sage.»
    ( R.Blachère a traduit par “Nous avons tué le Messie”, mais Mouhammad Hamidoulah et plusieurs sites musulmans ont traduit par “Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah.”)

    Mahomet a aussi rabaissé le Yahvé / Dieu des juifs et des chrétiens en inventant un Dieu Allah qui lui serait supérieur.
    s62 v5à6 « L’image de ceux qui ont été chargés de la Thora et qui, par la suite, ne s’en chargèrent point, est à la ressemblance de l’âne chargé de livres. Combien détestable est l’image de ce peuple qui traite Nos ayas (versets) de mensonges ! Allah ne dirige point le peuple des Injustes. Dis : “O vous qui pratiquez le Judaisme ! Si vous prétendez être les proches d’Allah, à l’exclusion des [autres] Hommes, souhaitez mourir ! si vous êtes véridiques.” »
    Dans ce verset Mahomet cherche à décrédibiliser la Bible Ancien Testament où Yahvé déclare que le peuple Juif est son peuple élu.
    Mahomet met ainsi en conflit Yahvé et Allah, afin de conditionner ses fidèles à combattre les Juifs et s’emparer de leurs richesses.
     

    Allah de Mahomet n’est pas Yahvé / Dieu :
    Coran sourate 42 versets 9 à 11 : « Créateur des cieux et de la terre, Il (Allah) vous a donné des épouses [issues] de vous-mêmes et des couples [issus] de vos troupeaux. Il vous multiplie par ce moyen. Rien n’est à sa ressemblance. Il est l’Audient, le Claivoyant.»

    Bible Genèse 1-26 : « Alors Dieu dit : “Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance”…»
    Bible Genèse 5-1 : « Lorsque Dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de Dieu.»

    Rappelez vous que pour être musulman il suffit de dire et de croire que “Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son prophète.”

    A l’inverse du christianisme le pardon n’existe pas en islam :

    Versets de la Mecque :
    S16 v127/126 : « Si vous châtiez, châtiez de la même façon que vous aurez été châtiés. [Mais] certes, si vous êtes patients, ce sera un bien pour ceux qui auront été patients.»

    S17 v35/33 : « Sinon, en droit, ne tuez point votre semblable qu’Allah a déclaré sacré ! Quiconque est tué injustement, Nous (Allah) donnons à son proche, pouvoir [de le venger]. Que celui-ci n’exagère point dans le meurtre, il sera secouru.»

    S42 v38/40 : « La “récompense” d’un mal est un mal identique. Cependant, quiconque efface et réforme (aslaha) a sa rétribution auprès d’Allah. Celui-ci n’aime pas les Injustes.»

    Versets de Médine, abrogeant les versets de la Mecque :
    S2 v173/178à175/179 : « O vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite à l’égard des tués : l’homme libre contre l’homme libre, l’esclave contre l’esclave, la femme contre la femme. [Toutefois le talion ne jouera pas contre] celui en faveur de qui quelque chose sera remise par son frère : poursuite aura lieu de la manière reconnue [convenable] et paiement envers [ce frère] aura lieu de bonne grâce : ceci est un allègement et grâce (rahma) de votre Seigneur. Quiconque après cela sera transgresseur aura un châtiment cruel.»
    « Dans le talion est pour vous une vie, ô vous doués d’esprit ! Peut-être serez-vous pieux.»

    s2 v190/194 : « Le Mois Sacré contre le Moi Sacré. Les choses sacrées tombent sous [le] talion. Quiconque a marqué de l’hostilité contre vous, marquez contre lui de l’hostilité de la même façon qu’il a marqué de l’hostilité contre vous. Soyez pieux avec Allah ! Sachez qu’Allah est avec les pieux ! »

    S5 v49/45 : « Dans [la Thora], Nous (Allah) avons prescrit [à ceux qui pratiquent le Judaïsme] : “Ame pour âme, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent ; les blessures tombent sous [le] talion”. Quiconque cependant fait aumône [du prix du sang] aura en cela un moyen d’effacer [ses péchés]. Ceux qui n’arbitrent point au moyen de ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les Injustes.»

    S22 v59/60 : « Voilà [ce qui est prescrit]. Quiconque châtie de la même manière qu’il a été châtié (sic) et qui, ensuite, subit de nouvelles représailles, Allah certes le secourra. Allah est certes “pardonneur” et absoluteur.»

    Comparaison avec le Nouveau Testament : Jésus a enseigné le pardon, c’est-à-dire la non violence, la non vengeance.
    Mahomet, environ 600 ans plus tard, s’en inspire dans quelques versets mais ne condamne pas la loi du talion. Cela voudrait dire qu’Allah va à l’encontre des enseignements de Jésus. Allah favoriserait ainsi la violence et la vengeance au détriment de l’amour du prochain et du pardon que Dieu, environ 600 ans avant, avait enseigné par la bouche de Jésus. Allah n’est donc pas Dieu mais un adepte de Satan.
     
    Bible Nouveau Testament Matthieu 5-38 : « Vous l’avez appris, il a été dit “oeil pour oeil, dent pour dent”. Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends lui aussi l’autre joue. »

    Bible Nouveau Testament Matthieu 6-12 : « Pardonnons à ceux qui nous ont offensés. »

    Bible Nouveau Testament Luc 6-27 à 38 : « Mais je vous dit, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites des biens à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous outragent. A celui qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre ; à celui qui t’enlève ton manteau, ne dispute pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et si quelqu’un te ravit ton bien, ne le réclame point. Ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le leur. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-ton ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on ? Les méchants le font aussi. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Des pécheurs aussi prêtent à des pécheurs, dans l’espoir d’en recevoir l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites le bien, et prêtez sans rien espérer. Votre récompense sera grande ; vous serez ainsi les fils du Très-Haut, qui est bon pour les ingrats et pour les méchants. Soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux. Ne jugez point et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point et vous ne serez point condamnés ; pardonnez et on vous pardonnera ; donnez et on vous donnera. On versera dans votre sein une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, car on mesurera avec vous la mesure dont vous vous êtes servis.»

    L’islam considère que la femme est inférieure à l’homme :

    s4 v38/34 : « Les hommes ont autorité sur les femmes du fait qu’Allah a préféré certains d’entre vous à certaines autres, et du fait que [les hommes] font dépense, sur leurs biens[,en fraveur de leurs femmes]. Les femmes vertueuses font oraison (qânit) et protègent ce qui doit l’être (?), du fait de ce qu’Allah consigne (?). Celles dont vous craignez l’indocilité, admonestez-les ! reléguez-les dans les lieux où elles couchent ! frappez-les ! Si elles vous obéïssent, ne cherchez plus contre elles de voie [de contrainte] ! Allah est auguste et grand.»
    Selon l’Islam, il suffit de craindre la désobéissance d’une femme pour être autorisé à la violenter.
     
    s2 v223 : « Vos femmes sont comme un [champ de] labour pour vous. Venez à votre [champ de] labour , comme vous voulez, et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance ! Soyez pieux envers Allah et sachez que vous le rencontrerez ! [Prophète !,] fais gracieuse annonce aux Croyants. »

    s4 v3 : « Et si vous craignez de n’être pas équitables à l’égard des orphelins… Epousez donc celles des femmes qui vous seront plaisantes, par deux, par trois, par quatre, (mais) si vous craignez de n’être pas équitables, [prenez-en] une seule ou des concubines ! C’est le plus proche [moyen] de n’être pas partiaux.
    Les musulmans peuvent épouser jusqu’à quatre femmes, et avoir plusieurs esclaves en concubinage.
    Ceci étant la conséquence du nombre élevé de veuves de soldats de Mahomet, tués lors des guerres de conquêtes, ou d’esclaves féminines venant des pays vaincus militairement par Mahomet.

    s4 v12/11 : « [Voici ce dont] Allah vous fait commandement au sujet de vos enfants : au mâle, portion semblable à celle de deux filles (…) »
     
    s4 v19/15 : « A l’encontre de vos femmes qui commettent la Turpitude (action honteuse), requérez témoignage de quatre d’entre vous ! Si ceux-ci témoignent [de la chose], retenez [ces femmes] dans [vos] demeures jusqu’à ce que la mort les rappelle [au Seigneur] ou qu’Allah leur donne un moyen.»
    Pour les femmes qui forniquent, la peine est d’être emprisonnées jusqu’à la mort.
    Une femme qui trompe son mari le fait avec un homme. Va-t-elle s’exhiber pour permettre à son mari d’avoir quatre témoins ?
    Non, alors ces témoins seraient-ils des voyeurs ? De plus, quelle est la peine infligée à l’homme ?
      
    s4 v28/24 : « [Illicite pour vous est d’épouser] parmi les femmes, les dames (qui ont un mari) sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. (…) »
    Un musulman peut épouser une femme esclave mariée !

    s4 v46/43 : « (…) Si vous êtes malades ou en voyage, ou [si] l’un de vous vient du lieu secret (les cabinets d’aisance) ou si vous avez caressé vos femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, recourez à du bon sable et passez-vous en sur le visage et sur les mains ! Allah est indulgent et absoluteur.»
    Le fait d’avoir touché à des femmes souille autant que de revenir du lieu d’où on fait ses besoins.

    Hadith de Boukhari 1 : 28.301; 2 : 161; 7 : 124
    Mahomet a dit : “J’ai vu l’enfer peuplé surtout de femmes.”

    Hadith de Boukhari 2 : 541
    S’adressant à d’autres femmes, Mahomet leur dit : “Je n’ai vu personne aussi dépourvu que vous d’intelligence et de religion.”

    Hadith de Boukhari 3 : 826
    Mahomet interrogea quelques femmes : “Le témoignage d’une femme ne vaut-il pas la moitié de celui d’un homme ? “Elles répondirent : “Oui”. Il leur dit : “C’est en raison de la déficience intellectuelle de la femme.”

    Hadith de Boukhari 7 : 30
    Mahomet a dit : “La femme, la maison et le cheval sont de mauvaise augure.”

    Hadith de Boukhari 7 : 33
    Mahomet a dit : “Je n’ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes.”

    Allah décide de qui sera chef d’état, bon ou despotique :

    s3 v25/26 « Dis : “O Dieu ! Souverain de la Royauté ! Tu donnes la royauté à qui Tu veux et Tu arraches la Royauté à qui Tu veux. Tu élèves qui Tu veux et Tu abaisses qui Tu veux. En Ta main est le bonheur. Sur toutes choses, Tu es omnipotent.”»
    Ainsi les dictatures présentes dans certains pays sont imposées par Allah !

    L’islam pratique des punitions basées sur la mutilation physique ou la mort lente :

    s33 v60à62 : « Certes, si les Hypocrites, ceux au coeur de qui est un mal et ceux qui tremblent ne cessent point, à Médine, Nous te mettrons certes en campagne contre eux [Prophète ! ] Ensuite, ils n’y resteront tes voisins que peu [de temps]. Maudits, quelque part qu’ils soient acculés, ils seront pris et tués sans pitié, selon la coutume d’Allah à l’égard de ceux qui furent antérieurement. Or, tu trouveras la coutume d’Allah non modifiable.»
    Ainsi la coutume non modifiable d’Allah le Bienfaiteur miséricordieux est de tuer sans pitié ?

    s5 v37/33 : « La “récompense” de ceux qui font la guerre à Allah et à Son Apôtre et qui s’évertuent à [semer le] scandale sur la terre sera seulement d’être tués ou d’être crucifiés, ou d’avoir les mains et les pieds opposés tranchés, ou d’être bannis de leur pays. Cela sera pour eux une opprobe en la [Vie] Immédiate et, en la [Vie] Dernière, ils auront un tourment immense.»

    s5 v37/33 « La “récompense” de ceux qui font la guerre à Allah et à Son Apôtre et qui s’évertuent à [semer le] scandale sur la terre sera seulement d’être tués ou d’être crucifiés, ou d’avoir les mains et les pieds opposés tranchés, ou d’être bannis de leur pays. Cela sera pour eux une opprobe en la [Vie] Immédiate et, en la [Vie] Dernière, ils auront un tourment immense.»

    s5 v42/38 « Au voleur et à la voleuse, tranchez les mains en “récompense” de ce qu’ils se seront acquis et en châtiment d’Allah. Allah est puissant et sage.»

    “ Une femme de la tribu de Makhzum avait volé. Elle fut amenée devant l’apôtre d’Allah et elle chercha l’intercession de Umm Salam, l’épouse du Prophète. Alors l’apôtre d’Allah dit : – Par Allah, même si elle avait été Fatima, je lui aurait fait couper sa main. Et sa main fut coupée. ”
    (récit de Jaibir, Muslim XVII 4190)

    “ Le messager d’Allah a dit : – Que la malédiction d’Allah soit sur le voleur qui a volé un oeuf et que sa main soit coupée, ainsi que sur celui qui vole une corde et que sa main soit coupée. ”
    (récit d’Abu Huraira, Muslim XVII 4185)

    “ Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’il leur eu enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution ou la crucifixion. ”
    (récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357)

    La lapidation n’est traitée dans le Coran que par un seul verset. La lapidation n’est pas une invention musulmane, elle se pratiquait entre-autres chez les juifs, avant Mahomet.
    Mahomet n’a fait que reprendre cette “tradition”.
    s24 v8 « Le tourment (de la lapidation) sera détourné de la [femme visée] , par la quadruple attestation de celle-ci, au nom d’Allah, que [son accusateur] est certes parmi les menteurs.»

    Par contre, les hadits sont beaucoup plus explicites sur ce thème. Quelques exemples :

    “ La lapidation est un devoir envoyé par le livre d’Allah pour les hommes et les femmes mariés qui ont commis l’adultère si la preuve est établie, s’il y a grossesse ou aveu.”
    (récit d’Abdullah ibn Abbas, Muslim XVII 4194)

    “ L’apôtre d’Allah a fait couper les mains d’un homme qui avait volé un bouclier dont le prix était d’un dinar ou dix dihrams. ”
    (récit de Abdullah ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4374)

    “ Des gens avaient pris les chameaux du Prophète, les avaient montés et avaient apostasié. Ils ont tué le berger de l’apôtre d’Allah qui était un croyant. Il a envoyé des gens à leur poursuite et ils ont été pris. Il (Mahomet) leur a fait couper les mains et les pieds et enlever les yeux. C’est à ce moment que le verset concernant le combat contre Allah et le Prophète a été révélé. ”
    (récit de Abdullah ibn Umar, Dawud XXXVIII 4356)

    Le verset ” la punition de ceux qui déclarent la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent de toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre est l’exécution, la crucifixion, la mutilation d’une main et d’un pied de côtés opposés ou l’exil de cette terre, la punition la plus clémente ” a été révélé au sujet des polythéistes. Si l’un d’entre eux se repent avant sa capture, cela n’empêche pas d’appliquer les peines prescrites qu’il mérite. ”
    (récit de Abdullah ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4359)

    “ L’apôtre d’Allah a dit : ” Ô Unais ! Va voir la femme de cet homme et si elle confesse l’adultère, alors lapide-la à mort.”
    (récit de Zaid ibn Khalid et Abu Huraira, Bukhari XXXVIII 508)

    “ Une femme de Juhaina vint voir le Prophète car elle était devenue enceinte à cause d’un adultère. Elle dit : “J’ai fait quelque chose qui mérite un châtiment, donc inflige-le moi.
    L’apôtre d’Allah appela son maître et dit : ” Traite-la bien et amène-la moi quand elle aura accouché. C’est ce qu’il fit. L’apôtre d’Allah prononça ensuite son jugement, ses vêtements furent attachés autour d’elle et il ordonna qu’elle soit lapidée. Il pria ensuite sur son cadavre.”
    (récit d’Imran ibn Husain, Muslim XVII 4207)

    “ L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banu Aslam, un juif et sa femme. ”
    (récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216)

    “ Quand Ali lapida une dame le vendredi, il dit :
    – Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah. ”
    (récit de Ash sha’bi, Bukhari LXXXII 803)

    “ Le Prophète a fait lapider une femme et une fosse a été creusée pour elle jusqu’aux seins. ”
    (récit d’Abu Bakr, Dawud XXXVIII 4429)

    Mahomet a cherché à imposer ses idées :

    => en inventant un Dieu nommé Allah qui a la particularité d’accéder à tous les souhaits personnels de Mahomet.

    Source : site http://pages.ifrance.com/livres/sansvoil/f11.html
    Al-Bukhari Vol 7:48 Tout ce que Muhammad voulait, Allah le voulait pour lui. De la manière dont Muhammad réagissait, Allah réagissait avec lui. Tout ce que Muhammad désirait, Allah le désirait pour lui. On rapporte qu’Aisha, l’une des 13 femmes de Muhammad, lui disait avec dédain:
    « Ô envoyé d’Allah, je vois que ton Seigneur est empressé de te plaire. »

    Quand Abou Lahab, l’oncle de Muhammad – qui ne croyait pas à la mission prophétique de celui-ci – le critiqua en lui disant: « Que tu périsses, Muhammad ! Nous as-tu invités ici pour cela? » Allah fit immédiatement descendre la surate 111 condamnant Abou Lahab et sa femme :
    s111 v1à5 « Que les deux mains d’Abou Lahab périssent et que lui-même périsse … Il sera exposé à un feu ardent, tandis que sa femme, portant du bois, aura au cou une corde de fibres. »

    Quand Al Walid Ibn Almoghira et Omaya Ibn Khalaf se moquèrent de Muhammad en se vantant de leurs richesses, Allah fit descendre la surate 104 les blâmant :
    s104 v1à9 « Malheur au calomniateur acerbe qui amasse des richesses et qui les compte ! Il pense que ses richesses le rendront immortel ! Non !.. Il sera précipité dans le feu d’Allah allumé.»

    Quand Muhammad tomba amoureux de Zaynab, la femme de son fils adoptif Zaïd, Allah approuva le divorce de Zaynab d’avec Zaïd et la donna en mariage à Muhammad :
    s33 v37 « Quand tu disais à celui qu’Allah avait comblé de bienfaits et que tu avais comblé de bienfaits : ‘Garde ton épouse et crains Allah’, tu cachais en toi-même, par crainte des hommes, ce qu’Allah allait rendre public ; — mais Allah est plus redoutable qu’eux — puis, quand Zaïd eut cessé tout commerce avec son épouse, Nous te l’avons donnée pour femme afin qu’il n’y ait pas de faute à reprocher aux croyants au sujet des épouses de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci ont cessé tout commerce avec elles. »

    Quand les femmes de Muhammad réclamèrent une plus grande part du butin retiré du massacre de la tribu juive des Banu Qorayza, Allah régla le problème en recommandant aux épouses de se contenter de leur part ou de faire face au divorce.
    s33 v28à29 « O Prophète ! dis à tes épouses : “Si vous vous trouvez désirer la Vie Immédiate et son clinquant, venez ! je vous en donnerai jouissance et vous donnerai un gracieux congé (répudiation). Si au contraire vous désirez l’agrément d’Allah et de son Apôtre (Mahomet), ainsi que le Dernier Séjour, soyez pieuses, car Allah a préparé une immense rétribution à celles d’entre vous qui sont bienfaisantes.”»

    Quand Hafsa surprit Muhammad dans son propre lit faisant l’amour avec sa concubine Mariya, Muhammad essaya de plaire à Hafsa courroucée en lui promettant de se tenir loin de Mariya. Allah intervint alors en faveur de Muhammad :
    s66 v1 « Ô prophète ! Pourquoi recherchant la satisfaction de tes épouses, déclares-tu illicite ce qu’Allah déclare licite pour toi ? Allah est absoluteur et miséricordieux.»

    La liste peut s’allonger encore et encore: comment Allah intervient à propos pour satisfaire les désirs sexuels de Muhammad, pour appuyer ses opinions, justifier ses actions et prendre sa défense quand il a des ennuis.
    Fin de l’extrait
    ************
    Extrait du site http:⁄⁄w ww.herodote.net⁄histoire07160.htm?main=504f69f54b36a16644d7b503266da509
    En janvier 624, en un lieu appelé Nakhlah, douze disciples de Mahomet attaquent une caravane de La Mecque. Ils tuent un homme d’une flèche et font deux prisonniers. Ils ramènent aussi un butin consistant dont ils remettent un cinquième au Prophète. L’affaire fait grand bruit car elle s’est produite pendant le mois de rajab. Il s’agit d’une période sacrée qui exclut le meurtre, selon le paganisme arabe.

    Mahomet désapprouve dans un premier temps ses disciples. Ceux-ci sont consternés… mais une révélation divine vient à point les réconforter (sourate 2, verset 217). Cette sourate précise qu’il est certes répréhensible de combattre pendant les périodes sacrées mais qu’il l’est encore plus de se tenir en-dehors du chemin d’Allah, comme les polythéistes de La Mecque.

    En d’autres termes, la guerre sainte en vue d’étendre le domaine de l’islam peut excuser le meurtre dans les périodes sacrées. Cette forme de guerre est l’aspect le plus brutal du jihad. Le jihad recouvre un ensemble de prescriptions qui vont de l’approfondissement spirituel à la guerre sainte contre les infidèles en vue de propager l’islam dans le dar al-harb, ou domaine de la guerre. Le dar al-harb désigne le monde non musulman où il est licite de mener la guerre sainte, par opposition au dar al-islam, ou domaine de l’islam.
    s2 v214/217 : « [Les Croyants] t’interrogent sur le mois sacré et le fait de combattre pendant celui-ci. Réponds-leur : “Combattre en ce mois est [péché] grave. [Mais] écarter du Chemin d’Allah, être impie envers Celui-ci et la Mosquée Sacrée, expulser de celle-ci ceux qui l’occupent est plus grave que cela aux yeux de Dieu : persécuter [les Croyants] est plus grave que tuer les [Impies]. Or [les Polythéistes] ne cesseront de vous combattre que quand ils vous auront fait abjurer votre religion, s’ils [le] peuvent. Ceux qui, parmi vous, abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la [Vie] Immédiate et Dernière : ceux-là seront les Hôtes du Feu où ils seront immortels”»
    Fin de l’extrait

    S8 v48/46 : « Obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Ne soyez pas en contestation, sans quoi vous mollirez et le vent favorable tournera ! Soyez constants ! Allah est avec les Constants.»

    s66 v1à5 : « O Prophète, pourquoi, recherchant la satisfaction de tes épouses, déclares-tu illicite ce qu’Allah déclare licite pour toi ? Allah est absoluteur et miséricordieux.»
    « Allah vous a imposé de vous délier de vos serments. Or Allah est votre maître et Il est l’Omniscient, le Sage.»
    « [Rappelez-vous] quand le Prophète confia en secret un propos, à l’une de ses épouses ! Quand celle-ci en eu donné avis [à une autre] et qu’Allah en eut informé [le Prophète], celui-ci fit connaître [à l’épouse indiscrète] une partie de ce qu’il savait et il passa l’autre sous silence. Quand il l’en eut avisée, [cette épouse] demanda : “Qui t’a informé de cela ? ” “l’Omniscient, l’Informé m’a avisé [de cela], répondit [le Prophète].”»
    « Si vous revenez à Allah…car vos coeurs ont fléchi. Si, [au contraire], vous vous prêtez assistance contre [le Prophète]…car Allah est son maître et Gabriel, le Saint des Croyants (sic) et les Anges sont par surcroît [son] assistance.»
    « Si le [Prophète] vous répudie, peut-être son Seigneur lui donnera-t-il, en échange, des épouses meilleures que vous, des Soumises [à Allah], des Croyantes faisant oraison, revenant [à Allah], dévotieuses, glorifiant le Seigneur, ou bien ayant été mariées [ou bien] vierges.»

    S33 v21 : « [Croyants ! ] vous avez, dans l’Apôtre d’Allah, un bel exemple pour quiconque espère [en] Allah et au Dernier Jour et invoque (dakara) Allah fréquemment. »

    Hadith de Boukhari 1 : 148
    Omar était extrêmement désireux que les versets de Al Hijab (observance du voile par les femmes musulmanes) soient révélés. Accédant à ses désirs, Allah révéla les versets de Al Hijab.
    Allah accède aux désir d’Omar, et lui révèle les versets d’observance du voile par les femmes musulmanes…

    Mahomet avait de forts désirs sexuels, aussi eut-il entre 9 à 11 (ou 13 ? ) femmes légitimes en même temps, sans compter ses concubines esclaves, alors que le Coran n’accorde que quatre femmes maximum par homme musulman, plus des concubines esclaves.
    Mais Mahomet n’a même pas été capable d’observer ce commandement qu’il impose aux musulmans.

    De plus il épouse Aisha âgée de 6 ans et la déflore à l’âge de 9 ans alors qu’il avait dépassé la cinquantaine.
    En occident cela s’appelle pédophilie et ce comportement est puni par la loi.

    Curieusement le verset suivant indique qu’Allah, dans sa grande miséricorde, permet à Mahomet d’avoir autant de femmes qu’il veut, d’avoir toutes les femmes qu’il désire.
    Allah ferait ainsi du favoritisme, ou bien, ce qui est plus plausible, Mahomet arrangeait, manipulait les versets coraniques en fonction de ses besoins personnels ?

    s33 v49à51 « O Prophète ! (c’est Allah qui parle) Nous avons déclaré licites pour toi tes épouses auxquelles tu as donné leurs douaires, celles des esclaves qu’Allah t’a données par fait de guerre, les filles de ton oncle et de tes tantes maternelles qui ont émigré avec toi, la femme croyante, si elle se donne au Prophète, si le Prophète veut la prendre en mariage, dévolue à toi, à l’exclusion des Croyants, -Nous savons ce que Nous avons imposé [aux Croyants], à l’égard de leurs épouses et de leurs esclaves-, [tout cela, Prophète ! ] afin qu’il n’y ait pas sur toi de gêne. Allah est absoluteur et miséricordieux.
    Tu remets à plus tard celle d’entre-elles que tu veux ; tu donnes accès auprès de toi à celles que tu veux, ainsi qu’à celle que tu recherches parmi celles écartées par toi. [En cela] nul grief à toi. Cela est très propre à leur donner la joie, à ce qu’elles ne s’attristent point et à ce qu’elles agréent ce que tu leur accordes à toutes. Allah sait ce qui est en vos coeurs. Allah est omniscient et longanime.»

    Exemple de hadith démontrant la sexualité exacerbée de Mahomet :
    “ Anas bin Malik a dit : Le Prophète avait l’habitude de rendre visite à toutes ses femmes à la suite, jour et nuit et elles étaient au nombre de onze. J’ai demandé à Anas : – Le Prophète avait assez de force ?
    Anas a répondu : – Nous disions souvent que le Prophète avait reçu la force de trente hommes Et Sa’id a dit, en se référant à Qatada, qu’Anas ne lui avait parlé que de neuf femmes seulement. ”
    (récit de Qatada, Bukhari V 268)

    => en se déclarant “missionné” par Allah pour imposer l’Islam par la force sur toute la planète.

    s9 v74/73 « O prophète ! mène combat contre les Infidèles et les Hypocrites et sois dur contre eux ! Leur refuge sera la Géhenne (l’enfer), et quel détestable “Devenir” ! »

    (récit d’Anas ibn Malik, Dawud XIV 2635) “ Le Prophète a dit : – J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que Mahomet est son serviteur et son Prophète, qu’ils se tournent vers notre Qibla, qu’ils mangent ce que nous sacrifions et qu’ils prient comme nous. ”

    Hadith de Boukhari 4/73 : « Sachez que le paradis est à l’ombre des épées.»

    s47 v37/35 « Ne faiblissez donc pas ! N’appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n’abolira pas vos [louables] actions.»

    (récit d’Anas bin Malik, Bukhari VIII 387) “ L’apôtre d’Allah a dit : – J’ai été désigné pour combattre les gens jusqu’à ce qu’ils disent : personne ne peut être adoré sinon Allah. Et s’ils disent cela, qu’ils prient comme nous prions, se mettent en face de notre Qibla, sacrifient ce que nous sacrifions, alors leur sang et leurs biens seront sacrés pour nous. ”

    => en oeuvrant à l’abolition et l’anéantissement des idées et religions ayant cours dans les pays voisins, principalement le judaïsme et le christianisme, afin de les soumettre à la dhimmitude” ou les exterminer ( jihad ).

    Dhimmitude : Pour les musulmans, est l’unique statut légal des populations chrétiennes et juives vivant en terre d’Islam. Les dhimmis sont considérés comme des êtres inférieurs aux musulmans et doivent payer une taxe, la jizya pour être “protégés” par les musulmans.

    Jizya : Taxe imposée par les musulmans aux populations monothéistes vaincues, en échange de leur “protection”. (Aujourd’hui on dirait racket.)

    « Pour les musulmans: statut légal des populations chrétiennes et juives en terre d’Islam. Dès le VII° siècle, lors de ses premières conquêtes militaires, l’Islam est entré en possession de nombreux territoires peuplés par des populations chrétiennes. Ces populations ont été soumises au dhimmi, c’est-à-dire à une imposition spéciale (le jizya et le kharâj) leur garantissant par ailleurs qu’elles auraient la vie sauve, que leurs biens seraient préservés et qu’une relative liberté de culte leur serait accordée. Toutefois, le dhimmi est conçu comme un statut accordé à titre provisoire, les personnes concernées étant invitées à se convertir dans les meilleurs délais. Ce qui manque rarement d’être le cas! Aussitôt une personne concernée par le statut de dhimmi se convertit-elle à l’Islam, qu’elle accède à la pleine citoyenneté, cesse de payer l’impôt discriminatoire, et même touche une prime récompensant son adhésion à la communauté des croyants.
    Commentaire: cette tolérance accordée aux “Gens du Livre” (chrétiens et juifs) a permis aux musulmans de gérer efficacement leurs conquêtes. Au VII° siècle, lorsque commence l’expansion islamique, “la tolérance religieuse est imposée par une nécessité d’ordre économique. Les musulmans sont des conquérants et des militaires, pas des administrateurs, ni des artisans ou des paysans. De plus, il leur faut financer l’armée qui poursuit ses conquêtes. Les dhimmis, soumis et protégés, travaillent et financent les opérations militaires”.» (Le Coz, Ecrits sur l’Islam)

    s2 v166/171 : « Ceux qui sont infidèles sont à l’image [du bétail contre] lequel on hurle et qui entend seulement cri et invective [confus] : sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.»

    S9 v25à26 : « Allah vous a certes secourus en maintes circonstances dramatiques, ainsi qu’à la journée de Honaïn quand, grisés par votre nombre, celui-ci ne vous servit à rien, [quand] la terre, en dépit de son étendue, vous parut trop étroite et que vous tournates le dos. Allah fit [alors] descendre Sa Présence Divine sur Son Apôtre et les Croyants. Il fit [aussi] descendre des légions que vous ne voyiez point. Il infligea le tourment à ceux qui étaient infidèles. Voilà la “récompense” des Infidèles.»
    Dans le Coran, Allah combat avec les musulmans, son Peuple Elu.
    Dans la Bible Ancien Testament, Yahvé combat avec les Juifs, son Peupe élu.
    Yahvé et Allah ne sont donc pas le même Dieu ?

    s5 v56/51 « Oh vous qui croyez ! ne prenez point les Juifs et les Chrétiens comme affiliés (alliés) les uns avec les autres. Quiconque, parmi vous, les prendra comme affiliés (alliés) sera des leurs. Allah ne conduit point le peuple des Injustes.»

    S5 v64/59à65/60 : « Dis : “O Détenteurs de l’Ecriture ! (juifs et chrétiens) que condamnez-vous en nous sinon que nous croyons en Allah, à ce qu’Il a fait descendre vers nous, à ce qu’Il a fait descendre auparavant ? La plupart d’entre vous sont pervers” »
    « Dis : “Vous donnerais-je avis de ceux dont la “récompense” sera pire que cela, auprès d’Allah ? Ceux qu’Allah a maudits, contre qui Il s’est courroucé, dont Il a fait des singes et des porcs, [qui] ont adoré le Taghout, ceux-là ont la pire place et sont les plus égarés hors du Chemin Uni.”»

    s4 v93/91 : « Vous trouverez d’autres [Hypocrites] qui désirent vivre tranquilles avec vous et tranquilles avec les leurs. Chaque fois que ceux-là seront ramenés à vous tenter [en votre foi], ils essuieront un échec en [cette tentation]. S’ils ne se tiennent pas à l’écart de vous, [s’ils ne] se rendent pas à vous à merci et [ne] déposent pas les armes, prenez-les et tuez-les où que vous les acculiez ! Sur ceux là, Nous vous accordons un pouvoir éclatant.»

    s9 v5 « Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les Infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S’ils reviennent [de leur erreur], s’ils font la Prière et donnent l’Aumône, laissez-leur le champ libre ! Allah est absoluteur et miséricordieux.»

    s4 v80/78à82/80 : « Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous en des tours puissantes. Si un bien arrive à [ces gens], ils disent ; “Cela vient de toi, [Prophète ! ]” Réponds-leur : “[Bien ou mal], tout vient d’Allah.” Qu’ont donc ces gens à ne pouvoir saisir aucun discours ? »
    « Tout bien qui t’arrive vient d’Allah. Tout mal qui t’arrive vient de toi. Nous t’avons envoyé aux Hommes, comme Apôtre. Combien Allah suffit comme témoin ! »
    « Quiconque obéit à l’Apôtre obéit à Allah. Quiconque tourne le dos [désobéit à Allah], Nous ne t’avons point envoyé comme protecteur pour eux.»
    Mahomet peut ainsi dire, demander et faire tout ce qu’il veut ! Aucune réflexion ou critique de ses agissements n’est permise sous peine de terrible punition !
    s4 v90/88à91/89 : « A l’égard des Hypocrites, pourquoi deux partis ? Qu’Allah les renverse en prix de ce qu’ils se sont acquis ! Voulez-vous diriger celui qu’Allah a égaré ? A celui qui est égaré par Allah, tu ne saurais trouver de chemin [pour le ramener].»
    « [Les Hypocrites ] aimeraient que vous soyez impies comme ils l’ont été et que vous soyez à égalité [avec eux]. Ne prenez pas parmi eux de patrons avant qu’ils émigrent dans le Chemin d’Allah ! S’ils tournent le dos, prenez-les et tuez-les où que vous les trouviez ! Ne prenez parmi eux ni patron ni auxiliaire ! »
    s4 v95/93 : « Quiconque tue un Croyant (un musulman), volontairement, aura pour “récompense” la Gehenne (l’enfer) où, immortel, [il restera]. Qu’Allah se courrouce contre lui ! Qu’il le maudisse et lui prépare un tourment immense ! »
    Ainsi Allah n’est plus bienfaiteur ni miséricordieux ?

    Madjmû‘ al-Fatâwâ, 22/162 « Eglises et synagogues ne sont pas les maisons de Dieu. Seules les mosquées sont les maisons de Dieu. Ce sont au contraire des lieux ou l’on fait preuve de mécréance, même s’il arrive qu’on y évoque le nom de Dieu. En fait, les temples sont à l’image de leurs fidèles. Comme leurs fidèles sont impies, ce sont alors des maisons d’impiété »

    s60 v4 « Vous avez eu un beau modèle en Abraham et en ceux qui crurent , avec lui, quand ils dirent à leurs compatriotes : “Nous sommes irresponsables de ce que vous faites et à l’égard de ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Qu’entre vous et nous paraissent l’inimitié et la haine, à tout jamais, jusqu’à ce que (sic) vous croyez en Allah uniquement ! “»

    s2 v187/191 : « Tuez-les partout où vous les atteindrez ! Expulsez-les d’où ils vous ont expulsé ! La persécution [des Croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois] ne les combattez point auprès de la Mosquée Sacrée avant qu’ils vous aient combattu ! S’ils vous [y] combattent, tuez-les (…) »

    s9 v74/73à75/74 : « O Prophète ! mène combat contre les Infidèles et les Hypocrites et sois dur contre eux ! Leur refuge sera la Gehenne, et quel détestable “Devenir” ! Ils jurent par Allah [qu’]ils n’ont point dit [ce qu’ils ont proféré], alors qu’ils ont certes dit la parole d’impiété et qu’ils ont été infidèles après leur conversion à l’Islam. Ils ont médité ce qu’ils n’ont point obtenu et non atteint d’autant qu’Allah et son Apôtre les ont pourvus [d’un peu] de Sa faveur. S’ils reviennent [de leur erreur], cela sera un bien pour eux. [Mais] s’ils se détournent, Allah leur infligera un tourment cruel, dans la [Vie] Immédiate et Dernière, et ils n’auront, sur la terre, ni patron, ni auxiliaire (ni allié ni secoureur).»

    Hadith 1818 d’An-Nawânî « Mahomet a dit : “La résurrection des morts n’aura pas lieu avant que les Musulmans ne combattent les Juifs. Le Juif se cachera derrière les pierres et les arbres, qui diront : O Musulman, un Juif se cache derrière moi, viens le tuer.”»

    Hadith de Boukhari 9-50 « Mahomet a dit : “Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d’un kafir (infidèle).”»

    => en forçant les musulmans à combattre militairement les non musulmans.

    s2 v212/216à213/217 « Combattre vous a été prescrit, bien que vous l’ayez en aversion. Il est possible que vous ayez de l’aversion pour une chose qui est un bien pour vous et il est possible que vous aimiez une chose qui est un mal pour vous. Allah sait, alors que vous ne savez pas.»
    ( Avec ce verset, Mahomet ne donne aucun choix à ses fidèles les plus pacifiques, les forçant à combattre les non musulmans.)

    s9 v29à30 « Combattez ceux qui ne croient point en Allah ni au Dernier Jour, [qui] ne pratiquent point la religion de Vérité, parmi ceux ayant reçu l‘Écriture ! [Combattez-les] jusqu‘à ce qu‘ils paient la jizya (Racket), directement et alors qu‘ils sont humiliés. Les Juifs ont dit : « Ozaïr est fils d‘Allah« « Les Chrétiens ont dit : « Le Messie est le fils d‘Allah.« Tel est ce qu’ils disent, de leur bouche. Ils imitent le dire de ceux qui furent infidèles antérieurement. Qu’Allah les tue ! Combien ils s’écartent [de la Vérité] ! »

    s8 v17 « [Croyants ! ] vous n’avez donc point tué [ces Infidèles], mais c’est Allah qui les a tués. Tu n’as point visé quand tu as visé. C’est Allah qui a visé afin de faire éprouver aux Croyants une faveur [venue] de Lui. Allah est audient et omniscient.»

    S33 v26à27 : « Il (Allah) a fait descendre des leurs castels ceux des Détenteurs de l’Ecriture (juifs Qurayza) ayant prêté assistance [aux Factions]. Il a jeté l’effroi en leur cœur. Une partie d’entre eux a été tuée par vous, une autre réduite en captivité.»
    « Il vous a fait hériter leur terre, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont point foulée. Allah est sur toute chose omnipote

  4. Benefactor says:

    s9 v14 : « Combattez-les ! Par vos mains, Allah les tourmentera et les couvrira d’opprobre, alors qu’Il vous secourra [victorieusement] contre eux, qu’Il guérira le ressentiment des Croyants.»
     
    s9 v38et39 : « O vous qui croyez ! quand il vous est crié “Lancez-vous [en campagne] (nafara) dans le Chemin d’Allah !” qu’avez-vous à rester  cloués à la terre ? Agréez-vous plutôt la Vie Immédiate que la [Vie] Dernière ? Qu’est la jouissance de la Vie Immédiate au prix de la [Vie] Dernière, sinon peu de chose ?
    Si vous ne vous lancez pas [en campagne], Allah vous infligera un tourment cruel et vous substituera un peuple autre que vous et vous ne Lui porterez nul dommage. Allah, sur toute chose, est omnipotent.»

    s9 v124/123 : « O vous qui croyez ! combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage ! Qu’ils trouvent en vous de la dureté ! Sachez qu’Allah est avec les Pieux ! »

    s61 v4 « Allah aime ceux qui combattent dans Son Chemin, en un rang [serré], comme s’ils étaient un édifice scellé de plomb.»

    s4 v73/71 « O vous qui croyez ! prenez garde ! lancez-vous [en campagne] par groupes clairsemés ou lancez-vous en une masse ! »
    Verset d’actualité avec l’incitation aux attentats aveugles (groupes clairsemés) et aux attaques militaires pour former des états islamiques “en une masse”

    s4 v102/101à103/102 : « Quand vous parcourez la terre, il n’y a pas de grief à vous faire d’abréger la Prière, si vous craignez que les Infidèles ne vous tourmentent. Les Infidèles sont pour vous un ennemi déclaré. »
    « [Prophète ! ] quand tu te trouves à la tête des Croyants et que tu dirges pour eux la Prière, qu’un parti d’entre eux se tienne debout, à tous côté, et que ceux qui le composent prennent leurs armes ! Quand les Croyants se prosternent, qu’ils soient derrière vous [qui veillez sur eux]. (…) »

    s4 v105/104 : « Ne faiblissez pas dans la poursuite de ces gens ! Si vous vous trouvez souffrir, eux aussi souffrent comme vous souffrez, [mais] vous espérez d’Allah ce qu’ils n’espèrent point. Allah est omniscient et sage.»

    s8 v15à16 : « (O vous qui croyez ! ), quand vous rencontrerez ceux qui sont infidèles, en marche [contre vous], ne leur tournez point le dos ! Quiconque leur montrera le dos, en ce jour -sauf s’il se détache pour un [autre] corps-, [celui-là] encourra la colère d’Allah, et son refuge sera la Gehenne ( enfer ). Quel détestable “Devenir” ! »

    s8 v62/60 : « Préparez, contre [ces Infidèles,] ce que vous pourrez de force et de chevaux par quoi vous effraierez l’ennemi d’Allah et votre ennemi et d’autres, que vous ne connaissez pas et qu’Allah connaît ! Quelque chose que vous dépensiez, dans le Chemin d’Allah, vous sera exactement rendu et vous, vous ne serez point lésés.»

    s8 v66/65 : « O Prophète ! encourage les Croyants à combattre ! S’il se trouve, parmi vous, vingt [hommes] constants, ils en vaincront deux cents. S’il s’en trouve cent, ils vaincront mille de ceux qui sont infidèles, car ceux-ci forment un peuple qui ne comprend pas.»

    s47 v37/35 : « Ne faiblissez donc pas ! N’appelez point à la paix alors que vous avez la supériorité ! Allah est avec vous et Il n’abolira pas vos [louables] actions.»

    s9 v41 : « Lancez-vous, légers et lourds ! Menez combat de vos biens et de vos personnes, dans le Chemin d’Allah ! Cela sera un bien pour vous, si vous vous trouvez savoir.»
    s3 v150/156à152/158 : « O vous qui croyez ! ne soyez point comme ceux qui sont infidèles et ont dit de leurs frères partis au loin ou à la guerre : “S’ils étaient demeurés chez nous, ils ne seraient pas morts et n’auraient point été tués.” Qu’Allah fasse de cela une affliction en leurs coeurs ! Allah fait vivre et fait mourir. Allah est clairvoyant sur ce que vous faites. En vérité, si vous êtes tués dans le Chemin d’Allah ou si vous mourez [de mort naturelle], c’est là un pardon [venu] d’Allah, et une grâce préférable à ce qu’ils amassent. En vérité, si vous mourez [de mort naturelle] ou si vous êtes tués, vers Allah, certes, vous serez rassemblés.»
    Allah a donc besoin de la guerre pour étendre son influence sur les individus qu’il a lui-même créés et qui peuplent la terre !

    s4 v91/89 « [Les Hypocrites] aimeraient que vous soyez impies comme ils l’ont été et que vous soyez à égalité [avec eux]. Ne prenez pas parmi eux de patrons (‘awliyâ) avant qu’ils émigrent (sic) dans le Chemin d’Allah ! S’ils tournent le dos, prenez-les et tuez-les ou que vous les trouviez ! Ne prenez parmi eux ni patrons, ni auxiliaires.»

    S4 v86/84 : « Combats dans le Chemin d’Allah ! Tu ne seras chargé que de ton âme ! Encourage les Croyants ! Peut-être qu’Allah conjurera-t-il la rigueur des Infidèles, contre vous, [car] Allah est plus redoutable en rigueur et en châtiment.»

    Allah place les combattants musulmans au-dessus des non-combattants :
    De nos jours ces textes sont une incitation à perpétuer des attentats aveugles, tuant des civils, même musulmans, et même à laisser sa vie dans des actes kamikases “pour la plus grande gloire d’Allah le Bienfaiteur miséricordieux”.

    s4 v76/74 « Que combattent, dans le Chemin d’Allah, ceux qui troquent la Vie Immédiate contre la [Vie] Dernière. A ceux qui, combattant dans le Chemin d’Allah, sont tués ou sont vainqueurs, Nous (Allah) donnerons une rétribution immense.»

    s4 v97/95à98/96 « Les Non-Combattants parmi les Croyants, exception faite pour ceux frappés d’infirmité, et les Combattants (mujâhid) dans le Chemin d’Allah, de leurs biens et de leurs personnes, ne sont point égaux. Allah a mis les Combattants de leurs biens et de leurs personnes, un degré au-dessus des Non-Combattants. A tous, Allah a promis la Très Belle [Récompense, mais] Allah a mis les Combattants au-dessus des non-combattants, en [Sa] rétribution immense, dans la hiérarchie [qu’ils occupent], par rapport à Lui, [dans Son] pardon et [sa] grâce, Allah est absoluteur et miséricordieux. »
    Allah serait donc un chef de guerre. Il ne peut donc pas être bienfaiteur et miséricordieux !

    => en instaurant le fanatisme.
    Mahomet, sous couvert d’Allah, a créé des versets visant à transformer ses fidèles en fanatiques.
    Le fanatisme peut de développer lorsque l’intelligence et la conscience sont prisonnières d’une idéologie, laquelle paralyse complètement et éteint le libre arbitre personnel. Les fanatiques sont ainsi incapables de raisonner, d’analyser, d’évoluer, d’innover et se contentent d’imiter servilement le comportement de leur maître à penser. Le bon sens a complètement disparu de leur intellect.

    s65 v14à15 : « Oh vous qui croyez, en vos épouses, en vos enfants sont un ennemi pour vous ! Si vous effacez  [les fautes d’autrui], si vous passez la main et pardonnez, [cela sera bien], car Allah est absoluteur et miséricordieux. Vos biens, vos enfants sont seulement tentation alors qu’auprès d’Allah est une rétribution immense.»

    s3 v17/19 « La Religion, aux yeux d’Allah, est l’Islam. Ceux à qui l’Ecriture a été donnée ne se sont opposés, par mutuelle rébellion, qu’après que leur fut venue la Science. Quiconque est incrédule en les aya (versets du Coran) d’Allah [sera puni], car Allah est prompt à demander compte.»

    s3 v79/85à82/88 « Quiconque recherche une religion autre que l’Islam, [cela] ne sera pas accepté de lui (Allah) et il sera, dans la [Vie] Dernière, parmi les Perdants ( condamné à l’enfer éternel ). Comment Allah pourrait-Il diriger des gens qui sont [redevenus] infidèles après [avoir reçu] la foi, après avoir attesté que l’Apôtre est vérité, [après que] les Preuves sont venues à eux ? Allah ne saurait diriger le peuple des Injustes.»
    « Ceux-là, leur “récompense” sera que s’abatte sur eux la malédiction d’Allah, des Anges et des Hommes tous ensemble, [malédiction] qu’ils subiront, immortels, sans que le Tourment soit allégé pour eux ni qu’il leur soit donné d’attendre.»

    S4 v68/65à70/67 : « Non ! Par ton Seigneur ! Ils ne croiront point avant qu’ils n’aient fait arbitrer ce qui est litige entre eux : ils ne trouveront plus ensuite de gêne (haraj) à l’égard de ce que tu as décidé (Mahomet) et ils se soumettrons totalement. Si Nous (Allah) leur avions prescrit : “tuez-vous ! ” ou bien : “Sortez de vos habitats ! ” ils ne l’auraient pas fait, sauf un petit nombre d’entre eux. S’ils avaient fait ce à quoi ils sont exhortés, ç’eut été meilleur pour eux et plus à même de les affermir.»
    « [S’ils faisaient cela] Nous (Allah) leur donnerions alors une immense rétribution et Nous les dirigerions dans une Voie Droite.»
    Ainsi ceux qui se seraient suicidés sur ordre de Mahomet auraient une immense rétribution et seraient dirigés vers une Voie Droite. Pas sur cette terre puisqu’ils seraient morts, alors automatiquement le paradis d’Allah serait placé sur une autre planète d’un autre soleil d’une autre galaxie ?
    Le Coran prônerait-il le suicide comme moyen d’atteindre le paradis d’Allah ?

    s48 v14 « A Allah la royauté des cieux et de la terre. Il pardonne à qui Il veut et Il tourmente qui Il veut. Allah est absoluteur et miséricordieux.»

    s42 v48/49 à 49 « A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu’il veut. Il donne des filles à qui Il veut ; Il donne des mâles à qui Il veut ou bien Il leur donne par couple mâles et filles ; Il fait stérile qui il veut. Il est omniscient, omnipotent.»

    s47 v36/34 « Ceux qui auront été infidèles, [qui] auront détourné du Chemin d’Allah et [qui] seront morts infidèles, Allah ne leur pardonnera pas.»

    s3 v124/129 « A Allah ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il pardonne à qui Il veut et Il tourmente qui Il veut. Allah est absoluteur et miséricordieux.»

    s5 v99/98 « Sachez qu’Allah est terrible en [Son] châtiment et qu’Allah est absoluteur et miséricordieux.»

    s16 v110/108 « Ceux dont Allah a scellé le coeur, l’ouie et la vue, ceux-là sont les Insouciants.»

    S9 v20 : « Ceux qui déjà croient, [qui], dans le Chemin d’Allah, ont émigré et mené un combat de leurs biens et de leurs personnes auront un rang plus considérable auprès d’Allah. Ceux-là sont les Gagnants.»

    S33 v15à17 : « Ils avaient certes fait pacte antérieurement, avec Allah, de ne point tourner le dos. Or, du pacte [conclu] avec Allah, il sera demandé compte. Dis-leur donc : “Fuir ne vous sera pas utile. Si vous fuyez la mort ou le combat, vous ne jouirez [de la vie] que peu de [temps].”»
    « Dis-[leur encore] : “Qui peut vous mettre hors de portée d’Allah, soit qu’Il vous veuille un mal, soit qu’Il vous veuille une grâce ? ” Ils ne trouveront, en dehors d’Allah, ni patron ni auxiliaire.»

    S48 v13 : « Celui qui n’aura pas cru en Allah et en son Apôtre [sera châtié], car Nous avons préparé un brasier pour les Infidèles.»

    S53 v51/50à55/54 : « (…) que c’est Lui (Allah) qui a fait périr les anciens ‘Ad [et] les Thamoud, jusqu’au dernier, et le peuple de Noé, antérieurement, car ils étaient très injustes et très rebelles, [que c’est Lui qui] anéantit la [Cité Subversée] et fit pleuvoir sur elle ce qu’Il fit pleuvoir ? »

    S7 v3/4 : « Que de cités Nous (Allah) avons fait périr sur lesquelles Notre rigueur s’est abattue de nuit ou de jour ! »

    S17 v16/15à18/17 : « Quiconque suit la bonne voie ne la suit que pour lui-même et quiconque est égaré n’est égaré que contre lui-même. Aucune [âme] ne portera le faix d’une autre. Nous (Allah) n’avons tourmenté [aucune nation] avant de lui avoir envoyé un Apôtre. Quand Nous voulons faire périr une cité, Nous ordonnons aux riches et ils se livrent à leur scélératesse. La Parole contre cette cité se réalise et Nous la détruisons entièrement. Que de générations Nous avons fait périr avant Noé ! Combien ton Seigneur suffit à ce qu’Il soit informé et clairvoyant sur les péchés de Ses Serviteurs ! »

    (récit d’Abu Huraira, Bukhari LXXXIX 251)
    “ L’apôtre d’Allah a dit : Celui qui m’obéit obéit à Allah, et celui qui me désobéit, désobéit à Allah et celui qui obéit au chef que j’ai nommé, m’obéit, et celui qui lui désobéit, me désobéit. ”

    s6 v39 « (…) Celui qu’Allah veut [perdre], Il l’égare. Celui qu’Il veut [sauver], Il le met sur une Voie Droite.»
    Chaque sourate (sauf la 9) commence par : Au nom d’Allah le Bienfaiteur miséricordieux ( qui pardonne ). Comment interpréter ces contradictions notoires ?

    => en contrôlant l’éducation par un conditionnement qui rend le mental prisonnier de dogmes, qui annihile le libre arbitre individuel, qui ne fait croire et admettre que ce que les religieux ont enseigné, empêchant ainsi l’individu de réfléchir, d’analyser, de comprendre.

    S40 v70/68 : « C’est Lui (Allah) qui fait vivre et qui fait mourir. Quand Il a décrété quelque affaire, Il dit seulement à son propos : “Sois ! ” et elle est.»
    A travers les informations des médias on s’aperçoit que sur cette terre, dans le monde des humains, rien n’est parfait et que règnent en maîtres : la prédation, la loi du plus fort, la haine, la violence, la barbarie, la torture, la cruauté, l’esclavage, le fanatisme, les guerres, le meurtre, l’intolérance, le mensonge, l’ignominie, l’égoïsme, la jalousie, l’ambition démesurée, la trahison, la lâcheté, la vengeance, les microbes, les virus, les maladies, la vieillesse, la folie, la souffrance, la misère, la pauvreté, la malnutrition, la faim, les épidémies, etc..
    Tout ceci est donc le résultat de la création d’Allah, et reflète aussi la volonté d’Allah !
     
    Ou se trouve  la bienfaisance, la miséricorde, le pardon, l’absolution ?

    s3 v79/85à82/88 « Quiconque recherche une religion autre que l’Islam, [cela] ne sera pas accepté de lui (Allah )et il sera, dans la [Vie] Dernière, parmi les Perdants. Comment Allah pourrait-Il diriger des gens qui sont [redevenus] infidèles après [avoir reçu] la foi, après avoir attesté que l’Apôtre est vérité, [après que] les Preuves sont venues à eux ? Allah ne saurait diriger le peuple des Injustes.»
    « Ceux-là, leur “récompense” sera que s’abatte sur eux la malédiction d’Allah, des Anges et des Hommes tous ensemble, [malédiction] qu’ils subiront, immortels, sans que le Tourment soit allégé pour eux ni qu’il leur soit donné d’attendre.»

    s4 v82/80 : « Quiconque obéit à l’Apôtre obéit à Allah. Quiconque tourne le dos [désobéit à Allah]. Nous ne t’avons point envoyé comme protecteur pour eux.»

    S48 v29 : « Mahomet est l’Apôtre d’Allah. Ceux qui sont avec lui sont violents à l’égard des Infidèles et compatissants entre-eux. Tu les vois, [dans la prière] inclinés, prosternés, recherchant une faveur d’Allah et Sa satisfaction. Leur marque propre est sur leur visage, à la suite de leur prosternation (…) »

    S48 v28 : « C’est Lui (Allah) qui a envoyé son Apôtre avec la Direction de la Religion et la Religion de Vérité, pour lui donner la primauté sur la religion en entier. Combien Allah suffit comme témoin ! »

    (récit de Anas, Bukhari II 14) “ Le Prophète a dit : Personne d’entre vous n’aura la foi s’il ne m’aime pas plus que son père, ses enfants et toute l’humanité. ”

    (récit d’Abu Huraira, Bukhari LXXXIX 251)
    “ L’apôtre d’Allah a dit : Celui qui m’obéit obéit à Allah, et celui qui me désobéit, désobéit à Allah et celui qui obéit au chef que j’ai nommé, m’obéit, et celui qui lui désobéit, me désobéit. ”

    s33 v36 : « Il n’est ni d’un Croyant ni d’une Croyante, quand Allah et son Apôtre ont décrété une affaire, de se donner à choisir sur cette affaire. Quiconque désobéit à Allah et à son Apôtre est dans un égarement évident.»

    S33 v41à42/43 : « O vous qui croyez ! Invoquez beaucoup Allah ! Glorifiez-Le à l’aube et au crépuscule ! C’est Lui qui prie sur vous ainsi que Ses Anges, pour vous faire sortir des Ténèbres vers la Lumière. [C’est Lui] qui est miséricordieux envers les Croyants.»
    Pourquoi Allah a créé les Ténèbres ? Pourquoi Allah a créé les Incroyants ?

    S24 v50/51 : « Quand [en effet] les Croyants sont appelés devant Allah et Son Apôtre pour qu’il arbitre entre-eux, leur seul propos est de dire : “Nous avons entendu et obéissons ! ” Ceux-là seront les Bienheureux.»

    S17 v19/18 : « A quiconque veut la [Vie] Immédiate, Nous (Allah) nous hâtons de donner ce que Nous voulons, à qui Nous voulons. Ensuite, Nous lui destinons la Géhenne (enfer musulman) qu’il affrontera honni, rejeté.»

    => en instaurant le fatalisme, lequel paralyse l’évolution, l’esprit d’initiative et d’entreprise et le progrès.

    s10 v99 « Si ton Seigneur avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre, en totalité, auraient cru. Eh quoi ! peux-tu contraindre les Hommes à être des Croyants, alors qu’il n’est donné à une âme de croire qu’avec la permission d’Allah et alors qu'[Allah] abat le couroux divin sur ceux qui ne raisonnent point ? »
    Ainsi Allah décide de ceux qui sont croyants et de ceux qui ne le sont pas.

    s57 v22 « Nul coup du sort n’atteint la terre et vos personnes, qui ne soit [consigné] dans un Ecrit, avant que Nous (Allah) ne les ayons créés. Cela, pour Allah, est aisé.»

    s3 v139/145 « Il n’est à personne de mourir sinon avec la permission d’Allah. Ecrit fixé ! »

    s54 v49 « En vérité, toute chose, Nous (Allah) l’avons créée selon un décret.»

    s87 v1à3 « Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très Haut, qui créa et forma harmonieusement, qui décréta le destin et dirigea (…) »

    s9 v51 « Dis leur : “Nous ne serons atteints que par ce qu’Allah aura écrit, à notre endroit. Il est notre Maître. Que sur Allah s’appuient les Croyants ! “»

    s14 v4 « Nous n’avons envoyé nul Apôtre sinon [chargé s’enseigner] dans l’idiome de son peuple, afin d’éclairer celui-ci. Allah égare donc qui Il veut et conduit qui Il veut. Il est le Puissant, le Sage.»

    Ainsi la seule activité d’Allah est de créer des bons musulmans qui auront droit de vivre éternellement au paradis hédonique et physique d’Allah (situé où ? Sur une autre planète ? ) et aussi de créer des non-musulmans, qui sont infidèles de par la volonté d’Allah, et qu’il envoie se faire rôtir éternellement dans l’enfer d’Allah.
    Allah serait-il sadique ?

    => en condamnant à la peine de mort les musulmans apostats à l’islam.

    d’Ibn `Abbâs : « Quiconque change sa religion, tuez-le. »
    (rapporté par tous les compilateurs de hadiths sauf Muslim )

    Bukhari : V4B52N260 « Le Prophète a dit, ” Si un musulman renonce à sa religion, tuez-le ! ” »

    Hadith Sahîh Bukhari : 6411 D’après Ikrima : Le prophète a dit : “celui qui quitte sa religion, tuez le ! “.

    => en promettant des avantages et des bienfaits matériels éternels à ceux qui le suivent, et surtout à ceux qui sont tués dans ses expéditions guerrières.

    S47 v13/12 : « Allah fera entrer ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies, dans des Jardins sous lesquels couleront des ruisseaux. Ceux [au contraire] qui auront été infidèles auront [brève] jouissance, mangeront comme mangent les [bêtes de] troupeaux (‘an’âm), [mais] le Feu sera leur asile.»

    S29 v56à58 : « O mes serviteurs qui croyez ! Ma terre est vaste. Moi (Allah), adorez-Moi ! Toute âme goûtera la mort et, vers Nous, vous serez ramenés. Ceux qui auront cru et fait des œuvres pies, Nous les installerons, immortels, dans le Jardin, dans des Salles au bas desquelles des ruisseaux couleront. Combien belle sera la rétribution de ceux faisant [le bien], qui auront été constants et qui, sur leur Seigneur, se seront appuyés ! »
    Beaucoup de versets consacrés au “paradis d’Allah” parlent de ruisseaux d’eau. Ne pas oublier que Mahomet et ses suivants vivaient dans un désert sans ruisseaux, où l’eau était rare.
     
    S24 v54/55 : « Allah a promis à ceux d’entre-vous qui croient et qui font des œuvres pies, de faire d’eux les derniers détenteurs de la terre, comme Il le fit de ceux qui furent avant eux. [Il leur a promis] de donner stabilité à leur religion qu’Il a agréée d’eux et de substituer [la] sécurité à leur crainte. [Il leur a dit] : “Adorez-Moi et ne M’associez rien ! ” Ceux qui, après cela, auront été infidèles, ceux-là seront les Pervers.»

    S46 v32/33 : « Eh quoi ! N’ont-ils point vu qu’Allah qui créa les cieux et la terre, sans éprouver fatigue de leur création, est capable de faire revivre les Morts ! Si ! Sur toute chose Il est omnipotent.»
    La Bible Ancien Testament indique que Dieu “se reposa le septième jour”.
     

    1880. Selon Jâber , le Messager de Dieu a dit : « Les habitants du Paradis y mangent et y boivent sans pourtant avoir ni défécation, ni morve, ni urine. Mais leur manger ne provoque chez eux que des rots ayant le parfum du musc. Dieu leur inspire les formules suivantes comme II leur inspire leur respiration : «Soubhànallàh» (gloire et pureté à Dieu) et «Allàhou akbar» (Dieu est plus grand) » (Mouslim)

    s3 v163/169à164/170 « Et ne crois point que sont morts ceux qui ont été tués dans le Chemin d’Allah ! Au contraire, ils sont vivants auprès de leur Seigneur, pourvus de leur attribution, joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée et, à l’égard de ceux qui, après eux, ne les ont pas encore rejoints, ils se réjouiront [à l’idée] que ceux-ci n’éprouveront nulle crainte et ne seront pas attristés.»
    De nos jours, ces textes sont une incitation à perpétuer des attentats aveugles, tuant des civils, même musulmans, et même à laisser sa vie dans des actes kamikases, ceci afin de pouvoir mériter le fameux Paradis d’Allah !

    Le paradis musulman offre à chacun de ses élus mâles :
    => Des palais ( s25 v11/10 )
    => Des serviteurs ( s52 v17 à 24 )
    => Une excellente nourriture ( s52 v17 à 24 )
    => Une ombre dense ( s4 v60/57 )
    => De l’eau de source fraîche à profusion ( s2 v23 à 25 )
    => Des habits somptueux ( s18 v28/29 à 30/31 )
    => Des bijoux raffinés ( s22 v20/19 à 24 )
    => Des houris, filles éternellement jeunes, jolies et vierges ( s44 v51 à 55 )
    ( 78 houris par homme d’après les Docteurs de la Loi.)
    => Des éphèbes (jeunes garçons destinés à la pédophilie) ( s76 v12 à 22 )
    => La dolce vita éternelle à ne rien faire ( s55 v48 à 60 ) ( s52 v17 à 24 )
    => La possibilité de rendre hommage à Allah éternellement. ( s51 v57 )

    Les nombreux versets coraniques, issus de l’imagination de Mahomet, présentent le “paradis d’Allah” comme un lieu matériel de délices, de plaisirs du corps, c’est-à-dire de satisfactions sexuelles, alimentaires, de repos, bref le farniente, l’indolence et la dolce vita éternelle.
    La spiritualité de l’âme est complètement absente de ce paradis.

    => en menaçant des pires souffrances ses opposants ou les personnes indifférentes à ses vues.

    s2 v156/161 : « Ceux qui sont infidèles et qui meurent infidèles, sur ceux-là la malédiction d’Allah, des Anges et des Hommes ensemble, qu’ils subiront, immortels, [sans que] le Tourment soit allégé pour eux et [sans qu’il] leur soit donné d’attendre.»

    S50 v35/36 : « Combien Nous (Allah) avons fait périr, avant eux, de générations qui, plus qu’eux, étaient redoutables ! Recherchez dans le monde s’il existe aucun refuge [contre le châtiment divin] ! »

    S33 v56à58 : « Allah et Ses Anges prient sur le Prophète. O vous qui croyez ! priez sur le Prophète et appelez sur lui le salut ! »
    « Ceux qui offensent Allah et Son Apôtre, qu’Allah les maudisse en la [Vie] Immédiate et Dernière, et qu’Il leur prépare un tourment avilissant.»
    « Ceux qui offensent les Croyants et les Croyantes, pour [toute] autre cause que le fait de ceux-ci, se chargent d’une infamie (buhtân) et d’un péché avéré.»
    Ce n’est pas Allah qui parle mais seulement Mahomet qui prend ses désirs pour la réalité.

    S4 v165/167à167/169 : « Ceux qui sont incrédules et s’écartent du Chemin d’Allah sont dans un égarement infini. Ceux qui sont incrédules et injustes, Allah ne se trouve point leur pardonner ni les diriger dans une route [convenable], mais seulement [les mener] dans la route de la Géhenne (enfer) où ils resteront, immortels, en éternité. Cela, à Allah, est facile.»

    S69 v43à47 : « [c’est] un révélation du Seigneur des Mondes ! Si cet Apôtre nous avais prêté quelques paroles [mensongères], Nous (Allah) l’aurions pris par la main droite puis Nous lui aurions tranché l’aorte. Nul d’entre-vous ne peut lui faire obstacle.»
    Chaque sourate (sauf la 9) commence par : “Au nom d’Allah le Bienfaiteur miséricordieux” ( qui pardonne.) Trancher l’aorte, c’est-à-dire égorger un être humain est donc un acte de bienfaisance, de miséricorde, de pardon ?

    S33 v64à68 : « Allah a maudit les Infidèles et leur a préparé un brasier, où ils demeureront, immortels, en éternité. Ils n’y trouveront ni patron ni auxiliaire, au jour où leurs visages tournés vers le Feu, ils crieront : “Plût au ciel que nous eussions obéi à Allah et que nous eussions obéi à l’Apôtre ! Seigneur ! Nous avons obéi à nos chefs et aux grands, parmi nous, et ils nous ont égaré loin du Chemin ! “»
    « [Cependant les Croyants] diront : “Seigneur ! Donne-leur au double le Tourment et lance contre eux une grande malédiction ! ” »

    S5 v12/9à13/10 : « Allah a promis à ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies qu’ils auront pardon et rétribution immense, alors que ceux qui auront été infidèles et auront traité Nos ayas (versets coraniques) de mensonges seront les Hôtes de la Fournaise.»

    “ Le verset ” la punition de ceux qui déclarent la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent de toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre est l’exécution, la crucifixion, la mutilation d’une main et d’un pied de côtés opposés ou l’exil de cette terre, la punition la plus clémente ” a été révélé au sujet des polythéistes. Si l’un d’entre eux se repent avant sa capture, cela n’empêche pas d’appliquer les peines prescrites qu’il mérite. ”
    (récit de Abdullah ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4359)

    s7 v178/179 : « Nous avons destinés à la Gehenne (enfer) beaucoup de Djinns et de Mortels qui ont des coeurs avec lesquels ils ne comprennent point, des yeux avec lesquels ils ne voient point, des oreilles avec lesquelles ils n’entendent point. Ceux-là sont comme des bêtes de troupeaux ou plus égarés encore. Ceux-là sont les Insoucieux.»

    djinn. masc. Dans l’islam, être subtil, génie, esprit ou démon. Les djinns, dont le Coran atteste l’existence, peuvent être bons et opérer des prodiges, ou malfaisants et enclins à nuire aux humains. Ils occupent une place considérable dans les croyances populaires. Alors qu’il récitait le Coran la nuit dans le désert, pendant son voyage à Taïf, le prophète Mahomet eut la visite de djinns qui, après l’avoir écouté, se convertirent. Sur le lieu où ils lui signifièrent leur allégeance, s’élève aujourd’hui la mosquée des Djinns à La Mecque.
    © Hachette Multimédia / Hachette Livre, 2003

    s4 v59/56 : « Ceux qui auront été incrédules en Nos aya (versets du Coran), Nous les ferons affronter un Feu [et] , chaque fois que leur peau sera desséchée, Nous la leur changerons par une autre, afin qu’ils goûtent le Tourment [en éternité]. Allah est puissant et sage.»

    s9 v35 : « (…) au jour où ces métaux seront portés à l’incandescence dans le feu de la Gehenne, [où] par eux seront marqués leurs fronts, leurs flancs et leur dos, [où il leur sera crié] : “Voici ce que vous thésaurisiez. Goùtez ce que vous thésaurisiez.”»

    s14 v18/15à20/17 « Ils (les injustes) appelèrent la décision divine. Déçu fut tout insolent indocile. Il est promis à la Géhenne (Enfer) . Il sera abreuvé d’une eau fétide, à petites gorgées ; il aura peine à l’avaler. La mort, de toutes parts, l’assaillira [mais] il ne connaîtra point la mort et il sera promis à un immense tourment.»

    s18 v28/29 : « Et dis : “la Vérité émane de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu’il soit croyant, et quiconque le veut, qu’il soit infidèle ! “»
    « Nous avons préparé, pour les injustes, un feu dont les flammes les entoureront. S’ils appellent au secours, on les secourra avec une eau comme de l’airain [fondu] qui brûle les visages. Quel détestable breuvage ! Quel abominable séjour ! »

    s22 v19/18 à 22 : « (…) [car] quiconque méprise Allah n’aura nul bienfait [au Jugement Dernier], Allah fait ce qu’il veut.»
    « Voici deux groupes adverses qui se querellent au sujet de leur Seigneur. A ceux qui seront infidèles seront taillés des vêtements de feu ; sur leur tête sera versée de l’eau bouillante par laquelle seront consumées leurs entrailles et leur peau ; [là], des fouets de fer leur seront destinés ; chaque fois que, de chagrin, ils voudront sortir de ce Feu, ils y seront ramenés [et il leur sera crié] : “Goûtez le tourment de la Calcination ! »

    s37 v60/62 à 66/68 : « Cela est-il mieux en partage , ou bien l’arbre az-Zaqqoum ? Nous avons en vérité placé celui-ci comme épreuve pour les Injustes. C’est un arbre qui croit au fond de la Fournaise, dont les fruits sont comme des têtes de Démons et dont [les Réprouvés] mangeront et s’empliront le ventre. Ensuite ils boiront, certes, dessus, un mélange d'[eau] bouillante, puis ils retourneront en vérité à la Fournaise.»

    s40 v72/70à73/72 : « Ceux qui ont traité de mensonge l’Ecriture et ce dont Nous avons chargé Nos Apôtres, sauront bientôt, au moment où, les carcans au col, dans les chaînes, ils seront traînés dans l'[Eau] bouillante, puis, dans le Feu, précipités.»

    s44 v43 à 50 : En vérité l’arbre al-Zaqqoum sera le mets du Pécheur. Tel l’airain, il bouillonne dans les entrailles à la façon de l'[eau] bouillante.»
    « ” Prenez-le ! Emportez-le au fond de la Fournaise ! Puis versez sur sa tête le tourment de l'[eau] bouillante ! Goûte [ceci] ! C’est toi, le Puissant, le Généreux ! Voici ce dont vous doutiez ! ” »

    s66 v6 : « O vous qui croyez ! préservez vos personnes et vos familles d’un feu dont les Hommes et les pierres seront l’aliment ! Autour de [ce feu] seront des Anges gigantesques et puissants qui ne désobéissent point à Allah, dans ce qu’Il ordonne, et qui font ce dont ils ont reçu l’ordre.»

    s70 v15à16 : « Prenez garde ! [l’Enfer] est un brasier arrachant les membres.»

    s25 v12/11à15/14 : « Loin de croire, ils taxent l’Heure de mensonge. [Mais] Nous avons préparé à ceux qui taxent l’Heure de mensonge un brasier qui, lorsqu’il les verra de loin, fera entendre [un grondement de] fureur et un mugissement.»
    « Quand, liés ensemble, ils seront jetés en un lieu étroit de ce brasier, ils clameront, là : “[Viens] ! oh destruction ! »
    « “N’appelez point aujourd’hui une destruction unique ! Appelez beaucoup de destructions”.»

    ************

    Pour terminer :
    On pourrait dire globalement que la différence entre le christianisme et l’islam est une attitude de responsabilité face à la liberté de ses actes d’individu autonome pour la première de ces religions nommées, alors que la seconde exige un retour en arrière à une soumission aveugle venant d’une autorité qui avait cours jadis, il y a 1 300 ans, ce qui est contraire au sens de l’évolution naturelle de toute chose…

    Le vrai christianisme de la Bible Nouveau Testament prêche le bien, l’amour du prochain, le pardon, la tolérance, l’entraide, la générosité, etc…
    L’islam prêche la conquête du monde et sa domination par les musulmans en utilisant tous les moyens disponibles, légaux et illégaux.

    Le Christ représente un monde où l’amour du prochain prédomine sur la violence, où le pardon prédomine sur la vengeance, la tolérance sur la jalousie et l’envie, la bonté sur la méchanceté, la compassion sur l’égoïsme, le respect des autres sur l’indifférence, la loyauté sur la fourberie, la générosité sur l’avarice, la connaissance sur la superstition, etc…

    Il n’est pas nécessaire d’appartenir à une religion chrétienne pour observer ces lois christiques. Un athée ou agnostique, ou un bouddhiste, ou un animiste, ou un chaman, ou un soufi qui les observe est beaucoup plus bénéfique à l’humanité qu’un bigot qui croit mériter le paradis en se contentant d’aller à la mosquée le vendredi, à la synagogue le samedi ou à la messe le dimanche, .

    Celles et ceux qui n’observent pas ces recommandations sont donc “contre le Christ” mais ce ne sont pas des antéchrists. Ils ne sont que des ignorants encore profondément enfoncés dans le monde physique et matériel des instincts.

    L’Islam en France :
    Beaucoup de musulmans sont non pratiquants, aussi la lecture du Coran et des hadith ne les intéressent pas.
    D’autres pratiquent en allant à la mosquée. Si l’imam est tolérant et bienveillant, il utilisera les versets de la Mecque dans ses prêches, en ignorant les versets médinois.
    Par contre, il existe des fanatiques fous de Dieu qui appliquent à la lettre les versets médinois du Coran, puisqu’ils sont abrogeants et non pas abrogés, et pour qui tous les moyens sont bons pour mener la jihad au nom d’Allah. Ils sont une toute petite minorité en France et en Europe mais ils sont très agissants et pleins de ressources.
    Ils ne font que respecter et suivre le message même du Coran.

    Il est donc primordial de donner aux musulmans émigrés et aux beurs une bonne éducation, seul moyen de combattre efficacement le fanatisme islamiste.

    Si l’on observe le monde, on s’aperçoit que la jihad se développe de plus en plus dans les pays occidentaux mais aussi dans des pays comme l’Algérie, l’Afghanistan, le Cachemire, la Chine, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, l’Ethiopie, la Georgie, l’Indonésie, l’Iran, le Liban, le Kossovo, la Macédoine, la Mauritanie, le Nigéria, le Pakistan, les Philippines, le Soudan, le Tchad, la Tchétchénie, le Yemen.
    Dans les pays à majorité musulmane, la charia a de plus en plus droit de cité.
    Vrai foi ou bien grande peur des représailles des fous d’Allah ?