Skip to main content.
April 19th, 2006

Un livre que vous n’êtes pas censé lire

[Encadré p.144]
Image Hosted by ImageShack.us

« The Crusades: The World’s Debate » par Hilaire Belloc, 1937, réédité par Tan Books en 1992. Belloc présente une prophétie frappante:

« Dans la chose capitale entre toutes, la religion, nous nous sommes retirés, tandis que l’Islam a dans l’ensemble préservé son âme. (…) Nous sommes divisés face au monde musulman, divisé de toutes les façons – par des rivalités nationales, par des conflits d’intérêts – et cette division ne peut trouver de remède, parce que le mortier qui jadis liait notre civilisation, le ciment chrétien, s’est effrité. Peut-être la situation qui se développe rapidement au Proche-Orient aura-t-elle connu des changements notables avant que [ces lignes] ne soient publiées. Peut-être que ces changements seront différés, mais ils auront lieu, ils seront durables et de grande ampleur. Et il semble peu probable, et d’autant moins si le processus met plus de temps à s’accomplir, que l’Islam sorte perdant de tels changements. »

Hilaire Belloc, « The Crusades: The World’s Debate », Tan, 1992, pp. 248-50

Posted by ajm in Ch. 11 - Croisades: mythe et réalité, Enc. Un livre que vous n'êtes pas censé lire

No Comments »

This entry was posted on Wednesday, April 19th, 2006 at 10:00 am and is filed under Ch. 11 - Croisades: mythe et réalité, Enc. Un livre que vous n'êtes pas censé lire. You can follow any responses to this entry through the comments RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.