Skip to main content.
November 13th, 2005

Aujourd’hui comme hier : Prétextes

(Page 13 du P.I.G.)
Image Hosted by ImageShack.us
Un autre schéma mis en place à Uhud s’est perpétué à travers les siècles : les musulmans verraient dorénavant en toute agression un prétexte à vengeance, qu’ils aient ou non provoqué la dite agression. Ayant un entendement avisé de la façon de manipuler l’opinion publique, les jihadistes et leurs alliés « politiquement corrects » de la gauche américaine contemporaine utilisent les évènements comme prétextes pour justifier leurs actes : ils se présentent perpétuellement comme ne faisant que réagir aux provocations haineuses des ennemis de l’Islam ; ce qui permet de leur gagner des recrues et l’opinion publique.
Aujourd’hui, la position convenue des représentants d’un spectre politique étonnamment large soutient que le mouvement global de jihad est une réponse à l’une ou l’autre provocation: l’invasion de l’Irak, l’établissement d’Israël, le renversement du gouvernement Mossadegh en Iran, … – voir même à une offense plus générale telle que « le néo-colonialisme américain » ou « la convoitise du pétrole ». Ceux qui méconnaissent particulièrement l’histoire évoquent des épiphénomènes récents tel le scandale de la prison d’Abou Ghraib, qui, en 2004, jeta une ombre sur la présence de l’Amérique en Irak. Mais les jihadistes combattent depuis bien avant Abou Ghraib, bien avant l’occupation de l’Irak, bien avant la fondation d’Israël et bien avant même la naissance des États-Unis. En fait, ils combattent et imitent en cela leur Prophète guerrier depuis le VII° siècle, présentant et déguisant leurs actes comme des réponses aux atrocités commises par leurs ennemis depuis que Mohammed découvrit le corps de son oncle mutilé sur le champ de bataille d’Uhud.

Posted by ajm in Ch. 01 - Mahomet: prophète guerrier, Enc. Aujourd'hui comme hier

No Comments »

This entry was posted on Sunday, November 13th, 2005 at 10:00 am and is filed under Ch. 01 - Mahomet: prophète guerrier, Enc. Aujourd'hui comme hier. You can follow any responses to this entry through the comments RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.